PARTAGER
Les membres officiellement installés dans leurs nouvelles fonctions

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a officiellement installé les membres du Haut Conseil du Dialogue social (HCDS), ce 3 mai 2018, à la salle de Conférences de Ouaga 2000. Ceux-ci auront désormais pour mission de prévenir et de régler les conflits sociaux du monde du travail.

Nommés le 4 janvier 2018 en conseil des ministres, les 30 membres titulaires du Haut Conseil du Dialogue social et leurs 30 suppléants sont désormais aptes à exécuter leurs nouvelles missions, celles de prévenir et de régler les conflits sociaux du monde du travail au Burkina Faso.

Le Président du Haut Conseil du Dialogue Social, Domba Jean Marc Palm (1er à d.)

Ce Haut Conseil, de l’avis du chef de l’Etat, a pour tâche de prévenir, de gérer et de trouver des solutions à l’ensemble des conflits qui peuvent exister dans le monde du travail aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. Il a exhorté cet organe national à «  faire des études anticipatives sur des questions qui ne sont pas encore d’actualité, mais qui peuvent venir demain», a-t-il ajouté.

 

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré lors de l’installation des membres du HCDS

Le président du Haut Conseil du Dialogue social, par ailleurs, Directeur de recherche à la retraite, Domba Jean Marc Palm dans son allocution s’est engagé non seulement à jeter des bases solides d’un climat social apaisé pouvant assurer la création de richesses, mais aussi à susciter une culture du dialogue social qui puisse garantir une redistribution équitable de ces richesses. Pour lui, «les aspirations fortes des salariés à un travail et un salaire décents et les attentes légitimes du gouvernement en matière de climat social apaisé, ne sont pas antithétiques».

«Domba Jean Marc Palm et ses  membres ont un mandat de 3 ans renouvelable une fois»

La tâche étant ardue et le défi énorme, le président Palm dit être résolu, au cours de son mandat, à «prendre  une posture  d’anticipation  en menant des études  sur la situation et les perspectives du dialogue social nous établirons annuellement un rapport sur son état».

Les membres du Haut Conseil du Dialogue social ont posé avec le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré

Cette démarche, qui se veut participative, devrait mettre l’accent sur la concertation et l’instauration d’un dialogue permanent en l’occurrence entre employeurs et travailleurs. En tenant compte de la nouvelle donne du front social au Burkina, Roch Marc Christian Kaboré a invité la première équipe du Haut Conseil du Dialogue social à s’engager pour examiner toutes les difficultés nées des conventions collectives et à œuvrer pour le renforcement des capacités  des partenaires sociaux à tous les niveaux.

Le président du Haut Conseil du Dialogue social, Domba Jean Marc Palm et ses  membres ainsi installés ont un mandat de 3 ans renouvelable une fois.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

Laisser un commentaire