PARTAGER

L’opérateur de téléphonie mobile Orange Burkina a organisé le 16 mai 2018 à Ouagadougou, une formation en mobile journalisme (MoJo) à l’intention d’une centaine de journalistes du Burkina. Il s’agit d’ajouter à la méthode du travail journalistique un moyen plus simple et plus rapide de collecte et de traitement de l’information.  

Le MoJo, entendu par là, le Mobile Journalisme qui est un journalisme de qualité et réalisé à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette, n’est plus un secret pour plus d’une centaine de journalistes venus de toutes les contrées du Burkina.

En effet, ils ont reçu une formation en ce sens grâce à l’opérateur de téléphonie mobile Orange Burkina. Pour sa directrice de communication, Minata Traoré, cette formation répond au fait que le monde du journalisme évolue très rapidement et nécessite des mises à niveaux et même d’autres connaissances dans ce monde de plus en plus numérique comme le MoJo.  » C’est pourquoi » dit-elle, « Orange Burkina en sa qualité de d’entreprise citoyenne ne pouvait rester sans rien faire en faveur des journalistes du Burkina dans la digitalisation de l’information. »

Pour la formatrice, Raissa Romaine Zidouemba, « le MOJO a de l’avenir au Burkina en ce sens qu’il est simple, rapide, plus près de l’événement, moins coûteux et peux se faire de façon discrète, brise les barrières et économise des frais ».

La formatrice, Raissa Romaine Zidouemba

Ainsi donc au cours de la séance de formation, les techniques de tournage, de montage, et d’écriture ont été apprise aux centaines de participants.

Orange Burkina a également mis à profit cette formation pour montrer ses produits tels orange money, les paiements électroniques, le e-santé, le e-boutique. Les journalistes qui ont été bavards ont eu des réponses à leur préoccupations concernant les services de Orange Burkina.

Y. Alain Didier Compaoré 

 

Laisser un commentaire