PARTAGER
La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Hélène Marie Laurence Ilboudo au côté du porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou

Le point de presse de ce vendredi 25 mai a été consacré aux activités du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille. L’actualité nationale et internationale a constitué un moment important de cet échange direct, avec notamment la rupture des relations diplomatiques avec la Chine Taiwan sujet évoqué avec le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du Gouvernement.

Face aux hommes et femmes de médias, la Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Hélène Marie Laurence Ilboudo a été la première à passer au crible les activités à mener par son département. Entre autres activités, la ministre a  planché sur le lancement du  projet de filets sociaux au Burkina Faso et le forum national des personnes vivant avec un handicap prévu pour les 4 et 5 juin prochain.

Sur le premier point, axé sur le lancement du projet de filets sociaux, elle a indiqué que ce projet est issu d’une filière de convention de financement mis en vigueur le 26 septembre 2014 entre le gouvernement du Burkina Faso et la Banque mondiale.  ce projet vise à   « accroître l’accès des ménages pauvres vulnérables aux filets sociaux et d’établir les fondements d’un système adaptatif de filets sociaux au Burkina Faso », a-t-elle poursuivi.

Ce projet, de l’avis de la Ministre, comporte 3 composantes et « intervient essentiellement dans le domaine des transferts monétaires et des mesures d’accompagnement portant sur la nutrition, le développement primitif de l’enfant, l’hygiène, l’assainissement ». Le projet couvre actuellement plus de 10 provinces reparties en 4 régions à savoir : les régions du :

  • Nord (Yatenga, Zondoma, Lorum et Passoré),
  • de l’Est (Gourma, Kompienga et Tapoa),
  • du Centre-Est (Boulgou et Koulpelogo) et
  • du Centre-Ouest (Boulkiemdé et Sanguié).

Le nombre total des ménages bénéficiaires des  transferts monétaires est estimé à 114 500 soit environ 800 000 individus pour un montant total de plus de 4 milliards de F CFA.

 

Les journalistes lors du point de presse du gouvernement

« Le forum national des personnes vivant avec un handicap prévu les 4 et 5 juin 2018 »

Sur le 2e point,  la ministre Ilboudo a annoncé la tenue du forum national des personnes vivant avec un handicap les 4 et 5 juin 2018 à Ouagadougou, sous le thème : « autonomisation sociale et économique des personnes vivant avec un handicap : état des lieux et perspectives ».

Pour elle, ce forum s’inscrivant sous l’axe 2 du PNDES servira de cadre de réflexion avec tous les acteurs au niveau national sur la question de l’  « inclusion effective des personnes vivant avec le handicap au Burkina Faso ». A l’en croire, au regard des statistiques, seulement 2,2% de personnes vivant avec le handicap sont actives. Et  l’engagement du président du Faso, prévoit la hausse de ce taux à 50% d’ici 2020 .

Ce forum réunira 8 personnes vivant avec un handicap  en collaboration avec des Organisations des sociétés civiles et sera financé par le budget de l’Etat à hauteur de  plus de 106 000 000 F CFA.

« la prise en charge des familles des victimes des attentats »

Au cours de ce point de presse, elle a aussi souligné la prise en charge des familles des victimes des attentats par son département. Pour elle, « C’est une stratégie du gouvernement à pouvoir accompagner les familles à s’en sortir ».

Sur la rupture des relations diplomatique avec la Chine Taiwan, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a signifié la volonté du Burkina Faso d’ « améliorer ses partenariats » par rapport au processus et engagements sous régionaux entretenus avec la Chine Taiwan. Et dans ce sens, poursuit-il «  il y a nécessairement des choix à faire, bien que cette coopération ait produit des fruits».

Mais pour ce qui est du délai des relations, le ministre Dandjinou a ajouté que son collègue des Affaires étrangères et l’ambassadeur de la Chine Taiwan au Burkina, ont pris toutes les dispositions pour une issue favorable. «On est tombé d’accord que d’ici un mois tout devrait être terminé  pour que nos différentes ambassades respectives soient fermées et  que l’ambassadeur Amina Congo /Sana puisse rentrer avec toute son équipe», a rassuré le porte-parole du gouvernement.

Et s’agissant du sort des étudiants burkinabè en Chine Taiwan, Remis Fulgance Dandjinou a indiqué que les différents départements de la diplomatie ont fait le point de tout ce qui était en cours. Et des dispositions ont été prises « soient à l’interne (Taiwan), soient pour ceux qui veulent partir pour leur permettre de poursuivre»  leur cursus.

Bènonè ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire