PARTAGER

La conférence nationale sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat s’est tenue du 12 au 14 juin 2018 à Ouagadougou.

Notre parti, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), se réjouit des conclusions auxquelles la Conférence nationale a abouti. Le parti salue l’esprit d’inclusion et d’ouverture qui a prévalu tout au long de la Conférence nationale.

Le MPP note avec satisfaction que des propositions porteuses d’espoir ont été faites par les participants en vue d’apporter un peu plus d’équité dans le système de rémunération des agents de l’administration publique burkinabè. Ainsi, pour la recherche du consensus et de l’équité dans le système de rémunération des agents de la Fonction publique, la Conférence a proposé entre autres au gouvernement :

  • Le relèvement des salaires de base des fonctionnaires
  • La résolution des questions indemnitaires
  • La révision des systèmes de motivation dont le Fonds commun

Bien d’autres mesures ont été préconisées pour une Fonction publique efficace, efficiente et professionnelle.

Le parti du soleil levant note avec satisfaction que le principe du Fonds commun est un acquis et n’est pas remis en cause. Cependant la Conférence propose que le Fonds commun soit recentré et mieux encadré juridiquement pour éviter les abus constatés.

Le MPP adresse ses vives félicitations à tous les acteurs qui ont participé à cette conférence. Ces félicitations s’adressent plus particulièrement au gouvernement pour la qualité constatée dans l’organisation de cette conférence. Elles s’adressent également à tous les participants pour la pertinence des différentes contributions. Sans risque de tromper, nous pouvons affirmer que la mise en œuvre des conclusions de cette conférence marquera un tournant décisif et qualitatif dans l’harmonisation du système de rémunération et plus globalement dans le fonctionnement de la Fonction publique elle-même.

Le MPP constate que certains partenaires politiques et sociaux ont décliné l’invitation de participer à la Conférence. Tout en regrettant cette situation qui ne remet pas en cause le consensus national recherché autour de cette question, le MPP invite le gouvernement à poursuivre le dialogue avec les acteurs concernés.

Le MPP appelle les travailleurs et les Burkinabè à faire preuve de patriotisme et à se remettre avec ardeur au travail dans l’intérêt supérieur du Burkina Faso, notre patrie commune.

Lassané SAVADOGO

Secrétaire exécutif national du MPP

Laisser un commentaire