PARTAGER

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) salue la reprise du dialogue entre le Gouvernement et les syndicats du ministère en charge des finances. Lors d’une conférence de presse tenue ce 28 juin 2018 à Ouagadougou, le parti au pouvoir qualifie de « sagesse des syndicats » le fait que ces derniers ont suspendu leur grève à l’appel du Président du Faso.

« Il était temps qu’on arrête, parce que ça avait commencé à faire des dégâts… Il faut saluer cette sagesse qui a habité les syndicats qui ont accepté revenir à la table » des négociations, se réjoui Simon Compaoré, Président par intérim du MPP.

Le parti au pouvoir s’est prononcé sur le bilan de mi-mandat du Président Roch Kaboré lors du point de presse du 28 juin 2018. Simon Compaoré l’estime satisfaisant malgré les conditions difficiles liées, entre autres, à la question sécuritaire.

Il affirme par ailleurs que le MPP maintient le cap des réalisations pour le reste du mandat, car c’est sur le terrain que les burkinabè attendent le Président du Faso. « A moins d’être de mauvaise foi, depuis que Roch Marc Christian Kaboré a été élu, nous travaillons à ce qu’il ait un second mandat en 2020… », indique Simon Compaoré.

Sur l’affaire Naim Touré, le MPP déplore d’énormes dérapages constatés sur les réseaux sociaux. « Ce monsieur n’est pas à son premier forfait. Ceux qui font du tintamarre sur cette affaire ne rendent pas service ni à la démocratie, ni à la liberté d’expression », affirme Simon Compaoré.

Laisser un commentaire