PARTAGER

Trois ministres ont animé la traditionnelle conférence de presse du gouvernement ce 20 juillet 2018 à Ouagadougou. Il s’agit du ministre de l’Agriculture qui est venu faire le point de la saison agricole, du ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur qui a fait le bilan moral du forum de la diaspora et du ministre porte-parole du gouvernement Fulgance Dandjinou pour les questions de l’actualité. 

Le cumul pluviométrique du Burkina au stade du 10 juillet 2018 comparativement à la même période de 2017 indique une situation déficitaire dans la majeur partie du territoire.

Par contre dans les régions du Sahel et du Centre Ouest, la situation est excédentaire sur la même période, a indiqué le ministre Jacob Ouédraogo lors du point de presse du gouvernement.

Néanmoins poursuit-il, « pour la présente campagne agricole, il est attendu une production de 5 800 000 tonnes de céréales, plus de 1 500 000 tones de cultures de rente et 979 900 tonnes d’autres cultures vivrières ».

Pour parvenir à ces résultats, le gouvernement a consenti 16 000 t d’engrais, 8 155 t de semences améliorées , 27 400 unités d’équipements agricoles entre autres, au profit des producteurs, a dit le ministre Ouédraogo. Toutesfois, la campagne agricole est particulièrement marquée par l’apparition de la chenille légionnaire d’automne dans certains régions du pays.

Pour le ministre, des équipes de traitement phytosanitaire sont actuellement déployées dans ces régions afin de faire face à la situation. Il a également laissé entendre que la situation des chenilles légionnaires est délicate et recommande la mutualisation des forces de la sous-région pour parvenir à les combattre.

Le ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Paul Robert Tiendrebégo, lui a fait le bilan du premier forum de la diaspora tenu du 11 au 13 juillet dernier sous le thème  » la contribution des Burkinabè de l’extérieur à la construction nationale.« Nous avons voulu tenir ce forum pour montrer qu’il ya un seul type de Burkinabè qui marche avec deux pieds, un au pays et l’autre à l’extérieur », a d’entrée dit le ministre.

Il s’est dit satisfait aux conclusions auxquelles ils sont parvenues. « Toutes les activités programmées ont été menées » dit-il. La pose de la première pierre de la cité de la diaspora qui est une requête de longue date de la diaspora et c’est désormais une réalité, a laissé entendre le ministre Tiendrebéogo. « C’est une cité de 1000 villas avec un certain standing en F3, F4 et F5 dont l’acquisition se fait par souscription » a déclaré le ministre. Aussi poursuit-il  » à chaque fois qu’il y a un lotissement une part sera réservée à la diaspora. Il en sera autant pour les cités des 11 décembre ».

Outres cette activé, des panels sur les opportunités de la diaspora à investir au Burkina, le face-à-face avec le Président du Faso ont également eu lieu. Le ministre a également fait savoir que les recommandations sorties du forum ont fait l’objet d’une mise en place d’un comité de suivi qui comprend le représentant de chaque zone des Burkinabè de l’Exterieur. A la question de savoir si ce forum n’est pas un trop, le ministre repondra que c’est le premier du genre et vu les conclusions.

Le ministre porte parole du gouvernement, Rémy Fulgance Dandjinou lui est revenu sur ce qu’il a appelé la vigueur de la diplomatie burkinabè avec le retour de la grande Chine, de l’Inde mais aussi la réouverture de l’ambassade des Pays-Bas. Le porte parole du gouvernement se félicite de la bonne marche du PNDES.

Il a  laissé entendre que les négociations entre le gouvernement et les syndicats du MINEFID se poursuivent dans de bonnes conditions. Dans le même registre, un décret d’application des accords entre l’Etat et les syndicats de la Santé verra le jour avant les congés gouvernementaux.

Y. Alain Didier Comaporé 

Laisser un commentaire