PARTAGER

A quelques jours de la composition des concours directs de la la fonction publique, le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS) a convoyé la presse les 13 et 14 août 2018 dans une imprimerie de la place à Ouagadougou. L’objectif de cette visite des lieux est de suivre le processus de tirage des épreuves écrites des concours de cette année en vue de lever tout équivoque sur son organisation.

Etre transparent  dans l’organisation des concours directs pour cette session, c’est le challenge que le ministère en charge de la Fonction veut relever à travers cette opérationPour donner de l’éclat à cette action, le ministère a invité les hommes de médias dans une imprimerie afin qu’ils soient témoins des précautions prises par son département pour endiguer les fraudes dans le tirage des sujets de concours de la fonction publique.

Le ministre Séni Ouédraogo montrant patte

En effet, se voulant on ne peut plus rassurant, le Secrétaire général du ministère, par ailleurs responsable du Comité national d’organisation des concours, Souleymane Lengané a expliqué dans son débriefing que la fraude ne peut venir de l’administration, si ce n’est des candidats ou de certaines « personnes malveillantes qui font croire aux gens qu’ils peuvent les aider à réussir au concours ». Je pense que c’est faux, a-t-il lâché même s’il reconnait des difficultés pour les en empêcher.

Ensuite, la prochaine étape a consisté en la visite des différents services du bâtiment abritant l’imprimerie. Avant d’y accéder, des mesures sécuritaires sont obligatoires à observer, à savoir se débarrasser de tout matériel de travail (sac-à-main, caméra, appareil photo, téléphone portable, …) ; bref tout ce qui peut compromettre le caractère confidentiel de l’activité, à l’exception des dictaphones.

Les sujets déjà conditionnés dans les cantines

Après quoi, du ministre à ses collaborateurs en passant par les éléments de la Police et de la Gendarmerie déployés à l’occasion pour assurer la sécurité jusqu’aux visiteurs du jour (journalistes),  tout le monde était contraint de  montrer patte blanche à l’entrée comme à la sortie pour lever toute suspicion de fraude.

A l’intérieur, sont postés dans tous les coins, gendarmes et policiers pour assurer la sécurité et stopper tout comportement anormal qui pourrait être constaté.

Après s’être rassuré de toutes ces dispositions prises, s’en suit l’impression des sujets pour les 1 340 050 candidats avec 14 414 comme nombre de postes à pourvoir soit 6668 concours directs organisés par le ministère.

Le responsable de l’équipe ayant assuré la tâche dans la nuit du 13 au 14 août 2018 (22 h à 6h) a pu conditionner 35 450 sujets dans les cantines. Après quoi, ces cantines seront convoyées à l’ENAM pour être mis sous haute surveillance policière avant leur acheminement dans les régions dès le 23 août pour la composition prévue du 25 août au 8 septembre prochain.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

Laisser un commentaire