PARTAGER

Suspension temporaire des deux associations de routiers du Burkina qui observent depuis le 24 Août dernier une grève. C’est la décision du chef du gouvernement qui entend mettre en oeuvre des mesures immédiates et appropriées pour le retour à l’approvisionnement régulier du pays sur l’ensemble du corridor.

Ces résolutions découlent de l’échec des négociations entre les deux protagonistes. En effet, le gouvernement a entrepris des démarches de conciliation entre l’OTRAF (Organisation des Transporteurs Routiers du Burkina Faso) et l’UCRB (l’Union des Chauffeurs Routiers du Burkina Faso), qui ont abouti à la signature d’un procès verbal d’entente à la date du 27 Août 2018. Ce procès verbal devait conduire à la levée du blocus sur l’ensemble des corridors. En dépit de cela, la situation reste malheureusement bloquée selon le premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Marie Laurentine Bayala

Laisser un commentaire