PARTAGER

Le 12e meeting international de Ouagadougou a réuni des athlètes de 7 pays de la sous-région ce samedi 18 août 2018 au stade du 4-août de Ouagadougou. Hugues Fabrice Zango, champion d’Afrique en triple saut et Marthe Yasmine Koala vice-championne en heptathlon n’ont pas forcé leur talent pour battre leurs adversaires.

Sans trop forcer leurs talents pour certains, les athlètes Burkinabè ont dominé de la tête aux épaules la 12ee édition du meeting international de Ouagadougou. Il a réuni des athlètes de 7 pays de la sous région, le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Sénégal et le Togo. Au total les athlètes se sont mesurés dans 10 épreuves.

Au triple saut c’est le champion d’Afrique Hugues Fabrice Zango avec un bond de 16,80m qui devance ses compatriotes Jean-Claude Rouamba (15,45m) et Mohamed Drabo (14,98m) sur le podium.

Il en a été de même pour Marthe Yasmine Koala au 100 m haies dames avec 13’’62, et en saut en longueur devant la Malienne Yah Koita avec un saut de 6,16m contre 5,35m.

Le 100 m hommes a été l’affaire du Ghanéen Ansah Sarfo, auteur d’un chrono de 10’’43. Il a devancé le Burkinabè Innocent Bologo (10’’63).

Au 400m haies dames la Burkinabè Abibata Rokia Fofana (59’’81) a été meilleure que Fatoumata Kouala (1’02’’89).

Au 100 m dames, la Ghanéenne Kate Achompong (11’’98) a été plus rapide que la Togolaise Emefa Bouley (12’’00).

Au 400 m haies hommes c’est le Burkinabè Bienvenue Sawadogo (52’’07) qui a remporté la première place devant son compatriote Salam Ouédraogo.

Au 200 m hommes Bienvenue Sawadogo (21’’03) a ravi la vedette au Ghanéen Ansah Sarfo.

Au lancer du disque dames c’est un trio burkinabè qui s’est classé: Maminata Soura (44,55m), Ivonne Coulibaly (39,50m) et Sadiatou Ouédraogo constituent ce trio gagnant.

Chez les hommes c’est le Malien Djibril Dakouré (45,54m) qui a devancé le Burkinabè Sié Kambou (42,80m).

Y. Alain Didier Compaoré

Laisser un commentaire