PARTAGER
Le président de l'UNIR/PS, Bénéwendé Sankara président la rencontre

Les cadres de l’Union pour la Renaissance, Parti sankariste (UNIR/PS) se sont réunis en Conférence nationale statutaire ce 11 août 2018 pour plancher sur le thème : «  La responsabilité du cadre de l’UNIR/PS pour le rayonnement du parti ».

Faire l’introspection et situer la responsabilité individuelle de chaque cadre pour un rayonnement de l’UNIR/PS. C’est tout le sens de cette rencontre statutaire qui a réuni l’ensemble des cadres de l’UNIR/PS.

Plusieurs décisions et recommandations ont été formulées. « Nous, nous avions pris une motion au terme de la conférence de soutenir le code électoral qui vient d’être voté et d’encourager le gouvernement à pouvoir l’opérationnaliser », a affirmé le président du parti, Bénéwendé Sankara.

Aussi, a-t-il invité les cadres à assumer et à jouer leur rôle en tant que cadres, celui d’« être d’abord politiquement conscient, parce que nous savons qu’ils sont techniquement compétents dans leur domaine ». Ce qui revient à dire que « le cadre de l’UNIR/PS doit se mettre dans sa tête qu’il défend une ligne, des valeurs, représente des valeurs à tous les niveaux et devrait pouvoir les incarner », a-t-il ajouté.

Les cadres de l’UNIR/PS à la rencontre statutaire

Plus qu’engagés dans leur combat pour le rayonnement de l’UNIR/PS, les cadres  se disent plus que déterminés. Ce d’autant plus qu’ils n’ont pas fait une alliance avec la majorité présidentielle pour un quelconque avantage. A en croire le président Sankara, «  Nous n’avons pas fait une alliance avec le MPP (le parti de la majorité présidentielle), parce qu’il y a de la soupe à boire. Non! Mais à l’UNIR/PS, nous nous sommes engagés dans un combat  parce que nous avons foi à la démocratie et au développement socio-économique de ce pays. C’est pour ça que nous nous sommes engagés pour que Blaise Compaoré fuit le pays, pour qu’il y ait une alternance ».

Ce qu’il faille faire, pour lui, c’est de travailler à créer les conditions d’une véritable rupture, c’est-à-dire à une gouvernance qui va tenir compte des aspirations du peuple.

Relevant  d’une alliance politique, Me Bénéwendé Sankara promet dresser une feuille de route et mener des activités souvent propres à l’UNIR/PS, sans pour autant mettre à mal la cohésion au sein de l’alliance.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire