PARTAGER

Les 9 conseillers du Conseil Supérieur de la Communication ont prêté serment ce vendredi 3 août 2018 au conseil constitutionnel.  Ils ont solennellement juré de bien remplir leur fonction avec fidélité, indépendance et impartialité.

 Composés de communicateurs, de magistrats et d’avocat, ils tiendront les rênes de l’institution pour les cinq ans à venir. Pour le président Mathias Tankoano, le premier défi va consister à ramener la sérénité au sein de la maison et travailler à ne pas décevoir ceux qui les ont choisis. « Nous demandons le soutien et l’accompagnement de tout le monde, en particulier de la presse et du monde de la communication pour faire du CSC un organe fort et crédible au service du peuple Burkinabè » a-t-il souligné.


Le président du conseil constitutionnel, Kassoum Kambou à demandé aux nouveaux membres de veiller à l’intérêt supérieur de l’institution.

Saratou Cissé

Laisser un commentaire