PARTAGER
Le ministre en charge de l'Education nationale, Pr Stanislas Ouaro face à la presse

Le Ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro a pris langue avec la presse sur la question des allégations de fraudes au concours de recrutement des IAC session 2018, ce vendredi 10 août. Après moult vérifications, aucune information relative à ces cas supposés de fraude n’a été enregistrée. Par contre, quatre (4) candidats ont fourni dans leur dossier des diplômes qui ne leur appartiennent pas. 

« A ce jour, aucune irrégularité telle que décrite par le journal n’a été décelée par la cellule de vérification mise en place par nos deux ministères (Fonction publique et Education nationale) ». C’est l’annonce faite par le Ministre en charge de l’Education nationale, le Pr Stanislas Ouaro.

Néanmoins, le ministre Ouaro a indiqué des cas d’irrégularité issus du contrôle effectué par la cellule tout au long du processus de recrutement qui pourraient s’apparenter à des  tentatives de fraude. C’est le cas de «4 candidats  qui ont fourni dans leur dossier des diplômes appartenant à d’autres personnes». A l’en croire, ces candidats ont été retirés de la liste. Leurs cas ont été transférés à la Gendarmerie qui se charge de poursuivre les investigations nécessaires.

Qu’à cela ne tienne, il a signifié la publication des résultats d’admission sous réserve de contrôle approfondi, le 7 août 2018. Mais «si devanture dans 6 mois plus tard, on découvre que quelqu’un a utilisé un document qui n’est pas bon, cette personne sera purement et simplement licenciée de la Fonction publique avec poursuite judiciaire», a-t-il prévenu.

Toutefois, il a rendu hommage à la presse burkinabè du travail de veille qu’elle effectue pour permettre de corriger les imperfections dans l’administration publique.

En rappel, dans sa parution du mercredi 25 juillet 2018, le journal « Courrier confidentiel » évoquait des « irrégularités » et même d’éventuelles « combines » dans l’organisation du concours direct de recrutement sur mesures nouvelles de 1500 Instituteurs adjoints certifiés (IAC) de la session de 2018.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah 

 

Laisser un commentaire