PARTAGER

Le Trésor public Burkinabè a effectué ce jeudi 6 septembre 2018 la première cotation de l’emprunt obligataire « TPBF 6.5% 2018-2025 ». Cinq mois après le lancement, l’opération a permis de mobiliser plus de 93 milliards de F CFA sur 75 milliards attendus.

Pour un montant indicatif de 75 milliards de FCFA, l’emprunt obligataire du Trésor public burkinabè « TPBF 6.5% 2018-2025 » sur le marché de l’UEMOA a enregistré une mobilisation de 93,744 milliards de FCFA en 5 mois. Soit un taux de couverture de 124,99%. C’est fort de ce succès qu’il a été procédé à la cotation de cet emprunt au taux de 6.5% l’an, payable par semestre. La valeur de l’action est de 10 000 FCFA soit 7 500 000 titres à pourvoir.

Pour Edoh Kossi Amenounve, le DG de la Bourse régionale des valeurs mobilière (BRVM), ces chiffres montrent le dynamisme et la volonté affichée des autorités burkinabè de moderniser la mobilisation des ressources que les moyens traditionnels ont montré leur limite. Pour lui, le Burkina Faso est le troisième pays le plus actif sur le marché obligataire après la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

 

Cette présente cotation des obligations qui constitue le 5e du genre est bien salué par le SG du MINEFID Abel Seglaro Somé représentant le ministre des Finances et de l’Economie. Pour lui, durant toutes ces années, le Burkina a toujours honoré ses engagements dans les délais et n’attend déroger à cette tradition. Ainsi dit-il « l’engagement du Burkina va au-delà du simple remboursement dans les délais des sommes mobilisées. Notre ambition, c’est aussi de contribuer au dynamisme et à la prospérité du marché boursier sous régional. »  Et c’est tout le sens qu’il donne à cette cérémonie de cotation de l’emprunt obligataire du jour.

Cette opération est portée par Coris Bourse, chef de file de l’émission obligataire et d’autres co-chefs de file mais aussi aux syndicats de placement.

Alain Didier Compaoré

Laisser un commentaire