Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil du site > Infos > Réforme du système éducatif au Burkina : les professionnels de médias ...
  • L'article
  • Autres images liées

Réforme du système éducatif au Burkina : les professionnels de médias s’informent sur le continuum

Société | 6-12-2013, 21:38
Médias | 6-12-2013, 21:38
|envoyer l'article par mail envoyer par mail | Version imprimable de cet article Imprimer |

« Mise en œuvre du transfert du préscolaire et du post-primaire au MENA : rôle et place des professionnels de médias et de la communication ». C’est le thème d’un panel initié, vendredi 6 décembre 2013 au Centre National de Presse Norbert ZONGO à Ouagadougou, par le Réseau d’Initiatives des Journalistes (RIJ) en collaboration avec celui des Communicateurs pour l’Education, l’Eau, genre et Développement au Burkina Faso (REJCEED/BF).

Le gouvernement burkinabè a décidé de la mise en œuvre du continuum, le transfert du préscolaire et du post-primaire au Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA).

Une décision dont le succès de la mise en œuvre est tributaire d’une bonne implication des différents acteurs du processus.

Pour mieux former et informer les professionnels des médias sur les enjeux liés à cette réforme, le RIJ et le REJCEED ont convié leurs membres et d’autres acteurs de l’éducation à un panel.

Selon le coordonnateur du REJCEED, Boubacar OUATTARA, « les journalistes constituent des acteurs très importants dans la visibilité des politiques publiques ».

Les 2 réseaux entendent donc par cet acte, dissiper les inquiétudes des hommes de médias et apporter leur appui à la mise en œuvre du continuum.

Il s’agit notamment de discuter des différents aspects de la réforme pour mieux informer l’opinion publique.

La communication a été assurée par David BAZONGO de la direction des études et de la planification du MENA.

« Il y a beaucoup de déperditions dans l’ancien système », a soutenu le communicateur.

L’état des lieux sur le processus de la réforme du système éducatif et le rôle des professionnels de médias ont été des points d’orgue de ces échanges.

L’autre sujet abordé est le dialogue avec les partenaires sociaux conduit par le MENA.

Pour le responsable à la formation de la F-SYNTHER, Nongdo BEMBAMBA, « nous avons estimé que le MENA actuellement connait des difficultés pour gérer sa propre ressource humaine. A l’état actuel, le continuum est une réforme qui est dictée de l’extérieur par les institutions financières internationales ».

Le 15 septembre 2016 est le dernier délai envisagé pour le transfert.

Harouna MARE

Réforme du système éducatif au Burkina : les professionnels de médias s’informent sur le continuum

Société | 6-12-2013, 21:38
Médias | 6-12-2013, 21:38
Il n' y a pas d'autres images liées à l'article courant.