RTB :: Radiodiffusion Télévision du Burkina
http://www.rtb.bf/infos/politique/article/securite-routiere-au-burkina-3
Sécurité routière au Burkina : 3 mesures imposées pour réduire les accidents
vendredi, 23 mars 2012

Le ministère des Transports, des Postes et de l’Economie numérique (MTPEN) a organisé une rencontre d’information en direction des acteurs concernés par la sécurité routière au Burkina. Trois mesures ont été présentées à cette occasion afin de réduire les accidents de la circulation routière.

Au Burkina Faso, 80% des accidents de la route sont dus au fait de l’homme. Et le mois de mars 2012 a enregistré beaucoup d’accidents avec des cas de décès. Dans la seule ville de Ouagadougou, au moins 155 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la circulation routière en 2011 selon les chiffres de l’Office national de la sécurité routière(ONASER). Face à la gravité de la situation, le gouvernement a récemment été interpelé à l’Assemblée nationale par les députés. C’est pour réduire le phénomène qu’une rencontre d’information a réuni des organisations professionnelles des transporteurs et des chauffeurs. Des représentants des forces de défense et de sécurité, de l’Office national de sécurité routière(ONASER) prennent également part à cette rencontre.

Trois(3) mesures ont été portées à leur connaissance afin de réduire les accidents de la circulation. Désormais, pour les cas de surnombre de passagers dans les véhicules, il s’agira de faire cesser immédiatement l’infraction en descendant le surplus de passagers. En outre, les chauffeurs entrant sur le territoire national du Burkina seront retenus pour un temps de repos compris entre 30mn à 1H avant de poursuivre leur chemin. Enfin, la 3ème mesure prise par le MTPEN consistera à faire descendre du véhicule tout conducteur de véhicule de transport en commun et de s’assurer de son bon état physique.

Et pour s’assurer de l’application effective de ces mesures, des contrôles seront diligentés a souligné le directeur de la normalisation et de la circulation routière, Léon Brice TIENDREBEOGO. A cette occasion, les membres de l’équipe chargée de l’application de ces mesures de sécurité comptent évaluer les moyens à mobiliser pour le succès de l’opération a noté le directeur de la planification et de la promotion de la sécurité routière, Casimir SANON. Des représentants de syndicats de transporteurs et de chauffeurs ont pour leur part relevé le laxisme des forces de l’ordre. Concernant les contrôles, ils ont invité leur ministère de tutelle à aller au-delà de l’aspect physique du conducteur lors des contrôles et de pratiquer par exemple l’alcootest ou tout autre test permettant de détecter la consommation de stupéfiants par les conducteurs. Ils se sont également engagés à travailler dans ce sens pour le respect strict de ces mesures de sécurité.

Car avant tout, le but de cette opération est de faire en sorte que les routes du Burkina soient de plus de plus sûres pour le grand bonheur des usagers.

Harouna MARE