PARTAGER

Les attaques simultanées de l’Etat-major général des Armées et de l’Ambassade de France au Burkina ont fait 8 morts chez les FDS, plus de 80 blessés, selon un bilan provisoire établi par le Ministre de la Sécurité, Clément P. Sawadogo en conférence de presse dans la nuit du 2 mars 2018. Parmi les blessés, on dénombre une douzaine de blessés sévères dont 3 graves. Le bilan fait état également de 8 assaillants abattus (4 à l’Ambassade de France et 4 à l’Etat-major), toujours selon le Ministre Sawadogo. La situation est maitrisée depuis 15H.

Les assaillants ont été abattus par nos FDS, indique le ministre Clément Sawadogo. Il soutient aussi que les forces burkinabè ont été appuyés par du renfort de l’Armée française.

A l’Etat-major général des Armées, « les assaillants ont fait l’usage d’un véhicule bourré d’explosifs. Des explosifs dont la charge était suffisamment forte, énorme pour occasionner de graves destructions et de sérieux impacts sur les personnes », selon Clément Sawadogo.

La crème de l’Armée burkinabè assistait à une rencontre du G5 Sahel à l’Etat-major au moment de l’attaque, confirme le ministre de la Sécurité. « Effectivement, à l’Etat-major, il y avait une réunion qui devrait se tenir qui finalement a été tenue dans une autre salle. Si la réunion s’était tenue dans la salle initialement convenue, il y aurait eu effectivement une situation extrêmement dramatique, parce que beaucoup de nos officiers devaient se retrouver avec le Chef d’Etat-major (général des Armées) pour cette réunion », relate Clément Sawadogo.

Le gouvernement « félicite les Forces de défense et de sécurité… qui en toute circonstance, ont fait preuve d’engagement, de combativité, de courage, permettant ainsi d’amoindrir un tant soit peu les effets de cette attaque. Autrement, les conséquences auraient été plus déplorables », souligne le Ministre de la sécurité.

Les autorités invitent par ailleurs les populations à la collaboration avec les FDS pour dénoncer tout fait suspect.

Aboubakar Sanfo

Bénonè Ib Der Bienvenue Médah

Laisser un commentaire