Peu avant l’entame des travaux du Conseil des ministres de ce jour, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a lancé un appel aux populations afin que le paludisme puisse être vaincu au Burkina Faso d’ici 2030.

« Ensemble nous pouvons vaincre le paludisme » d’ici 2030, a dit Roch Marc Christian Kaboré. Il a invité les personnels de santé et le peuple tout entier à conjuguer leurs efforts pour y parvenir.

Lutte contre le paludisme_appel du PF_RMCK

Lutte contre le paludisme : Le Président du Faso lance un appel pour son éradication d’ici 2030, dans le cadre de la célébration, le 25 avril de chaque année, de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. Le thème pour cette année 2018 est : « Prêts à vaincre le paludisme ». Au Burkina Faso, les statistiques montrent que ce sont les enfants de moins de 5 ans qui paient le plus lourd tribut.

Publiée par Présidence du Faso sur Mercredi 25 avril 2018

L’appel du Président du Faso s’inscrit dans le cadre de la commémoration, le 25 avril de chaque année, de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme dont le thème cette année est : « Prêts à vaincre le paludisme ».

appel_palu_rmck_mooré

Le paludisme en mooré est appelé "wéogho". Dans cette langue nationale burkinabè qui est la sienne, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré s'est adressé à ses compatriotes, ce jour 25 avril 2018, dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le paludisme.

Publiée par Présidence du Faso sur Mercredi 25 avril 2018

Au Burkina Faso, les statistiques montrent que ce sont les enfants de moins de 5 ans qui paient le plus lourd tribut à cette maladie, a rappelé le chef de l’Etat.

Mais de façon globale, a-t-il souligné, grâce aux efforts du gouvernement à travers la gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et la subvention des antipaludiques, la maladie connaît un recul de l’ordre de 50% au Burkina Faso. Dans ce sens, le Président du Faso n’a pas manqué de saluer le soutien des partenaires techniques et financiers.

En rappel le paludisme constitue au Burkina Faso, la première cause de consultations dans les formations sanitaires.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here