Quatre ministres étaient devant la presse pour le 5e point de presse du gouvernement ce jeudi 2 août 2018 à Ouagadougou. Le vote des Burkinabè de l’extérieur, l’octroi des bourses, le bilan des examens scolaires ont été l’objet des échanges.

Pour cette conférence, c’est le vote des Burkinabè de l’extérieur qui a monopolisé les débats. Alors que la question de la non- utilisation de la carte consulaire pour le scrutin de 2020 ne fait pas l’unanimité, le ministre Siméon Sawodogo de l’Administration territoriale et de la décentralisation a laissé entendre que « la carte consulaire biométrique n’existe qu’en Côte d’Ivoire. Pour une question d’équité dit-il  “nous devons trouver un document qui n’exclut personne. C’est pourquoi la CNIB a été retenue comme document pour le vote.

Pour le ministre Sawadogo, les bureaux de vote seront installés dans les consulats généraux et les ambassades. “Pour les autres pays où nous n’avons pas de représentation diplomatiques, nous allons entrer en contact avec ces pays pour des dispositions à prendre”, a indiqué le ministre.

Le ministre Sawadogo indique qu’il faut au moins 500 Burkinabè régulièrement inscrits dans une représentation diplomatique du Burkina Faso pour y organiser les élections. Pour lui, c’est une première dans l’histoire et il faut relever le défis. Il ajoute que l’ONI a la capacité de produire 5000 CNIB par jour.

BEPC: 31 écoles ont réalisé 100% de succès et 12 ont enregistré 0%

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et son collègue de la l’Enseignement ont fait le bilan de l’année scolaire 2017-2018. Pour le ministre Alkassoum Maïga le Burkina a enregistré 96774 candidats au baccalauréat au titre de l’année académique 2017-2018. Le taux de succès est de 40,93%, soit 38178 candidats. En plus des demandes d’inscription venues de l’extérieur, il y a cette année près de 43000 nouveaux bacheliers à loger dans les universités du Burkina.

Pour son collègue Stanislas Ouaro du MENA, 303 807 candidats se sont présentés au BEPC, avec 42,91% de réussite. Trentes un (31) établissements ont réalisé 100% de succès au BEPC, 12 établissements ont enregistré 0% d’admis à cette session avec de faibles effectifs pour la plupart.

En ce qui concerne le certicat d’étude primaire, sur les 239504 candidats, on enregistre 64,77% de succès au CEP cette année. Au total 972 écoles ont enregistré un taux de 100%, 127 écoles ont enregistré un taux de 0% selon le ministre Stanislas Ouaro.

L’octroi des bourses a également resurgi à l’occasion de ce point de presse. Selon le ministre Maïga un rapport sur les bourses a été fait sur la période de 2012 à 2014. Il ressort que le ministre avait le droit d’attribuer des bourses spéciales. L’ASCE/LC a recommandé sa suspension. “Le Conseil des ministres a pris un décret pour tout simplement supprimer cela. Donc aujourd’hui il n’y a plus de bourses spéciales. Moi-même j’ai des enfants qui n’ont pas de bourses. Je paye moi-même les études de mes enfants” dit-il. «J’ai été à l’université de Koudougou, j’ai vu le dernier fils de Norbert Zongo, je lui ai dit, je vais te donner une bourse. La fille qui a défendu les étudiants lors de la visite de Macron à l’université, je l’ai vu et je lui ai dit qu’elle aura une bourse. Il y a des situations comme cela où je peux intervenir. J’ai dit et je vais le faire. Mais moi même j’ai des enfants qui n’ont pas la bourse”, a conclu le ministre

Y. Alain Didier Compaoré