Le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou
Le Conseil des ministres s’est tenu à̀ Ouagadougou, ce jeudi 30 juillet 2020, en séance ordinaire, sous la présidence de Son Excellence Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour et entendu des communications orales.
Faisant un bref point de la rencontre à la presse, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a indiqué qu’au titre du ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, le conseil a adopté le projet de loi portant sur le code électoral et ce projet de loi dont les textes sont désormais consensuels, sera bientôt transmis à l’Assemblée nationale pour adoption.
Au titre du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, le conseil, selon Rémis Fulgance Dandjinou, a adopté un projet de loi portant habilitation du gouvernement à ratifier par voie d’ordonnance des accords et conventions de financement entre le Burkina Faso et les partenaires technique et financiers (PTF). « Ce projet répond à la nécessité de mettre en place un mécanisme permettant de parvenir, assez rapidement, à la mise en vigueur des accords de financement dont les signatures répondent à un calendrier qui est celui des PTF. Cela permettra de faciliter l’absorption, au maximum, des fonds mis à notre disposition et une mobilisation plus rapide de ressources au bénéfice du développement national », a précisé le porte-parole du gouvernement.
COMMUNICATIONS ORALES
Selon le porte-parole du gouvernement, le ministre en charge de l’Economie a fait une communication sur le mécanisme de mise en œuvre du fonds de relance économique au bénéfice des entreprises du Burkina Faso. Il a indiqué qu’il s’agit d’un cadre qui doit permettre de prendre en charge deux aspects importants :
• Veiller à ce que les emplois menacés par la fermeture ou la restructuration des activités soient sauvegardés et ;
• Permettre que les activités des entreprises impactées par la covid-19 soient relancées.
Les interventions se font sur trois guichets : un guichet PME/PMI ; un guichet grandes entreprises ; et un guichet très petites entreprises.
Le fond prend en compte l’appui que le gouvernement va apporter pour la restructuration d’Air Burkina, mais également la prise en charge de la dette sociale et des arriérés dus par les membres de l’association patronale des hôteliers et restaurateurs du Burkina Faso.
Concernant le ministère en charge de l’Education nationale, Rémis Fulgance Dandjinou a indiqué que les taux de succès au CEP, au BEPC au BEP et CAP sont en hausse cette année au Burkina Faso. « Pour le CEP, le taux de succès est de 66,06% contre 55,11% en 2019, pour le BEPC, nous avons 36,47% contre 26,62% en 2019 et pour le CAP et le BEP nous avons un taux 63,37 contre 46,86% en 2019 ».
Le porte-parole du gouvernement de souligner que les examens, dans leur ensemble, se sont bien déroulés malgré le contexte sécuritaire et sanitaire très difficile. Le gouvernement et le conseil des ministres a félicité les acteurs du monde éducatif (enseignants du primaire et post-primaire) pour les efforts qu’ils ont fourni afin de poursuivre les enseignements dans un contexte de covid-19. Il a félicité également le personnel administratif du MENAPLN, les forces de défense et de sécurité, les autorités locales et les parents d’élèves. « C’est grâce à toutes ces synergies d’action que l’année scolaire 2020 s’achève dans de relatives bonnes conditions pour le Burkina Faso », a conclu le porte-parole du gouvernement.
DCPM/Ministère communicationet des relations avec le Parlement

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.