Le Chef de l'Etat pose ici la première pierre de l'usine de raffinerie d’or

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a procédé ce jeudi en fin de matinée, à la pose de la première pierre d’une raffinerie d’or, dans l’arrondissement 12 de la ville de Ouagadougou.

Le Capitaine Ibrahim Traoré, Chef de l’Etat, Président de la Transition

Première usine du genre dans notre pays, la construction de cette raffinerie constitue la preuve de l’engagement politique du Chef de l’Etat à travailler à garantir l’indépendance de notre économie et sa performance pour assurer la satisfaction des besoins de la population. « La pose de la première pierre de cette usine est une question de souveraineté », a soutenu le Capitaine Ibrahim TRAORE face à la presse à l’issue de la cérémonie.

Le Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré s’exprimant devant la presse à l’issue de la pose de la première pierre de première pierre d’une raffinerie d’or.

« Pendant longtemps, on nous avait dit que nous n’étions pas un pays producteur d’or ; mais depuis un certain temps, l’or est devenu le premier produit d’exportation. Mais nous n’avons pas de contrôle sur l’or (…). Nous nous sommes posé des questions et aujourd’hui nous avons décidé de mettre toute une chaîne en place », a expliqué le Chef de l’Etat.

Pour le Président de la Transition, « il ne s’agira plus pour nous d’amener notre or à l’extérieur pour raffiner, nous le raffinons sur place et nous savons quelle est la teneur réelle de l’or brut qui sort de nos mines ».

Selon le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Simon Pierre BOUSSIM, qui a prononcé le discours du Chef de l’Etat, la raffinerie sera un complexe qui comprendra une bijouterie, des magasins de stockage, des locaux de sécurité, des bâtiments administratifs dont le futur siège de la Société nationale des substances précieuses (SONASP).

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Simon Pierre BOUSSIM

Cette raffinerie aura une capacité de raffinage de 400 kg d’or par jour et environ 150 tonnes par an et les premiers lingots d’or affiné 24 carats sont entendus dans 11 mois, a indiqué le ministre Simon Pierre BOUSSIM.

Aussi, le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE, a-t-il invité les orpailleurs à ramener l’or vers l’intérieur, car la SONASP est la structure qui désormais, rachètera l’or pour le raffinage sur place.

Le Président Directeur général de Marena Gold, partenaire de l’Etat dans ce projet, Ismaël SIBI a loué l’esprit patriotique et la vision du Chef de l’Etat qui donnent « foi à la jeunesse africaine ». Tout en saluant la nouvelle dynamique de solutions endogènes impulsées par le Capitaine Ibrahim TRAORE, il a soutenu que la raffinerie génèrera à terme 100 emplois directs et plus de 5000 emplois indirects.

Le Président Directeur général de Marena Gold, Ismaël SIBI

« J’engage chaque Burkinabè à se sentir concerné par la réalisation effective et le fonctionnement de cette usine et à rester mobilisé pour prendre une part active dans la construction d’une économie nationale souveraine, résiliente, innovante et performante », a soutenu le Chef de l’Etat dans son discours.

Direction de la communication de la Présidence du Faso