Le Stade de la Paix de Bouaké a été le théâtre d’une bataille acharnée lors des demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations 2023, où le Nigeria a triomphé mercredi de l’Afrique du Sud aux tirs au but, sur le score de 4 buts à 2.
Dès le début, ce sont les Bafana Bafana de l’Afrique du Sud qui ont imposé leur rythme, démontrant clairement leur volonté de venir à bout des Super Eagles du Nigeria. Avec une multitude de tentatives, l’attaquant sud-africain Makgopa a manqué à plusieurs reprises de donner l’avantage à son équipe.
Il a fallu attendre la seconde période pour voir une équipe nigériane plus entreprenante. Misant sur les balles en profondeur, les Super Eagles ont été récompensés par un pressing de Victor Osimhen, qui a été fauché dans la surface de réparation adverse. Occasion franche pour William Ekong d’ouvrir le score à la 67e minute. Cette ouverture fulgurante a jeté les bases d’une domination nigériane pratiquement tout au long de la rencontre.
Le tournant de la rencontre est survenu à la 85e minute où Victor Osimhen a marqué le but du break, mais la VAR a rapidement appelé l’arbitre pour un penalty non sifflé en faveur des Bafana Bafana. Le penalty a été transformé avec succès par Teboho Mokohena.
Les prolongations ont été marquées par des tentatives des deux côtés, avec deux équipes aussi offensives l’une que l’autre. Et à la fin du temps réglementaire, c’est le Nigeria qui s’est imposé aux tirs au but sur le score de 4-2.
✍️ Mohamed Nakanabo