La célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Burkina bat son plein à Tenkodogo.  La ville grouille de monde, qui veut être témoin d’une telle manifestation. Dans un micro-trottoir, certains d’entre eux livrent leurs sentiments sur ce 11 décembre dans la région du centre-est.

Inoussa Saré

Pour Inoussa Saré natif de la région, “c’est un privilège pour la région du Centre Est et cela permet à chaque région, chaque province, chaque commune d’avoir des infrastructures. Aujourd’hui Tenkodogo est inégalé et inégalable. Quand vous regardez toutes ces infrastructures qui ont été construites en moins d’une année et qui a donné un nouveau design à la ville de Tenkodogo c’est un plaisir. Hier j’ai pris le temps de tourner dans toutes les artères de la ville elles sont toutes bitumées et j’en suis fier” a  t-il souligné.

“Je connais la ville de Tenkodogo depuis une vingtaine d’années et je peux dire qu’il y a eu vraiment un changement surtout au niveau de la voirie. Beaucoup de Kilomètres de bitume ont été ajoutés avec un éclairage public intensifié”, a expliqué Honora Bationo.

Hamidou Cissé, exposant au niveau de la foire n’est pas satisfait de l’organisation et préconise un investissement sur le plan environnemental, tel que le pavage du site de la foire pour éviter la poussière et l’installation de poubelles et de toilettes afin de permettre une salubrité.

Ismaela Drabo confie que depuis quelques jours, la ville de Tenkodogo vit  au rythme des festivités et cela est perceptible dès l’entrée, avec de nouvelles infrastructures. “La nuit ça bouillonne avec beaucoup d’animations. Sur le plan organisationnel, il n’y a pas grand chose à dire vu que la perfection n’est pas de ce monde”

Les festivités de l’indépendance se poursuivent dans la ville de Tenkodogo où les populations convergent pour assister à la parade civilo-militaire.

Saratou Sibdou Cissé