La campagne 2019-2020 de la mangue dans le Kénédougou n’est pas reluisante. Sur une prévision de 200 mille, seulement 150 mille tonnes seront au rendez selon les acteurs de la filière mangue. La baisse de production de certaines variétés de mangues très sensibles serait liée au manque de pluies. Ces variétés sont en effet beaucoup plus prisées pour l’exportation et la transformation. Solange Bicaba a sillonné quelques vergers à Orodora et à Bandougou, son constat dans ce dossier.

 

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.