3e étape du Tour du Faso : 2e victoire d’étape pour les...

3e étape du Tour du Faso : 2e victoire d’étape pour les Erythréens

2267
0
SHARE

Le 28e tour international du Faso poursuit son petit bonhomme de chemin. A ce jour 1er novembre 2015 c’est dans la cité de la patate douce, Kombissiri, que la 3e étape a pris son envol à 9h10mn GMT. C’est se sont les Erythréens, observateurs la veille qui sont revenus aux commandes avec son capitaine Habtom MICHAEL suivi de deux autres du même pays Debesa  MEKSEBY et Haïlu YONATAN. Le Burkinabè Saïdou BAMOGO est 4e à l’arrivée. Les 142 km ont été courus en 3h19mn 46s soit une vitesse moyenne de 42,65km/h. Néanmoins les maillots jaune et vert restent la propriété du Marocain Mouhssine LAHSAINI.

depart

Départ des cyclistes à Kombissiri

Les Marocains ont perdu l’étape de Kaya mais pas les meilleurs maillots du Tour. Soixante à prendre le départ de Kombissiri  en direction de Kaya la capitale de la région du Nord, c’est Habtom MICHAEL le premier à franchir les 142 de la ligne d’arrivée.

De Kombissiri à Ouaga, c’est Karim BONKOUNGOU du Burkina et l’Algérien Nassim SAIDI qui  ont mené de bout en bout les reines des opérations jusqu’au premier point chaud devant le musée national. Une prime intermédiaire, du reste, enlevée par le Fennec  devant l’Etalon, Rasmané OUEDRAOGO, dans le groupe du Peloton ferme le podium.aziz

Aziz NIKIEMA 

Après ce premier point chaud, le capitaine Aziz NIKIEMA qui s’est fait oublier la veille et Yacouba YAMEOGO creusent un écart de 1 ,25 du peloton. Aziz dans une allure infernale enlève la prime à Ziniaré devant son compatriote YAMEOGO à 1mn 20 à une vitesse moyenne de 42km/h à cet instant.

peloton

Le peloton à la poursuite des fuyards

 

La poursuite des fuyards par le groupe du peloton s’organise autour des Marocains et les Erythréens mais la distance entre les deux parties ne s’amenuise pas. Le capitaine Aziz et son compagnon Yacouba n’abdiquent pas et à la 3e prime intermédiaire NIKIEMA récidive et arrache du même coup le maillot des points chauds des épaules de l’Algériens Abbederrahmane MANSOURI alors propriété d’Aziz à la première étape.

coureur1

Karim BONKOUNGOU

Piqué dans leurs amours propres, Marocains et Erythrée à l’entrée de Boussouma multiplient les coups de pédales et l’échappée s’annulent dans ladite ville alors qu’on est à 25 km de l’arrivée. Dès lors une nouvelle configuration s’établie avec en tête les Erythhtéens où deux hommes décident de se détacher du peloton. Il s’agit de Debesay MEKSEB et de Habtom MICHAEL. De coup de pédale à coup de pédale ils se distancent de gros de peloton de 10s puis 15 et 20s. Au finish ils ne seront plus rejoints jusqu’à la ligne d’arrivée. Ainsi donc, les Erytrhéens par Habtom MICHAEL renouent avec leur victoire d’étape perdue à Ziniaré. Son compagnon et coéquipier Debesa  MEKSEBY franchi la ligne en 2e suivi d’un autre Erythréen Haïlu YONATAN avec un temps mis de 3h19mn46s soit une vitesse moyenne de 42,65km/h.

MJ

Le maillot jaune Mouhssine LAHSAINI

C’est le natif de Kaya Saïdou BAMOGO qui s’illustre en 4e position, une arrivée bien accueillie par la capitale du Centre et surtout par sa famille, sa maman  en première. Il est par la même occasion le premier des Burkinabè. « Je voulais vraiment gagner dans ma ville pour faire plaisir à ma famille, et à la région mais ça été difficile, je ne suis pas déçu néanmoins » a laissé entendre BAMOGO dans les bras de sa maman.

bamogo

Saïdou BAMOGO et sa famille à Kaya

Y. Alain Didier COMPAORE (envoyé spécial du Tour 2015)

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY