PARTAGER

Un attentat a visé, ce mardi 24 novembre, un bus de l’armée tunisienne dans le centre-ville de Tunis. L’état d’urgence vient d’être décrété. Au moins 12 personnes sont mortes selon les autorités tunisiennes.

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a proclamé l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire tunisien pour une durée de 30 jours et un couvre-feu dans le Grand Tunis. Une réunion du conseil national de sécurité est prévu mercredi matin.

Ces mesures font suite à un attentat qui a visé mardi soir, le 24 novembre, un bus de l’armée tunisienne à Tunis. Vers 17h15, l’explosion qui a eu lieu dans le centre de la capitale tunisienne a touché un bus de la garde présidentielle stationné sur l’avenue Mohamed V, devant l’ancien siège du RCD, le parti de l’ex-président Ben Ali, non loin également du ministère du Tourisme.

Selon le porte-parole de la présidence, il s’agit bien d’un « attentat terroriste à l’explosif », sans donner plus de précisions sur le mode opératoire. Il y aurait au moins 12 morts et 17 blessés, d’après les autorités.

Lire la suite sur rfi.fr

Laisser un commentaire