PARTAGER

Le premier quart de finale de Faso Academy 2017 enregistré le 15 septembre 2017 au CENASA à Ouagadougou a été diffusée sur la Télévision du Burkina le 23 septembre. Une manche qui a vu la prestation d’Abdoul Aziz Dicko de Dori, Mariette Bihoun de Kaya, Fabrice Ouédraogo de Fada et de Théodore Kiemtoré dit Nabiga de Manga. Après être sorti premier lors des manches éliminatoires de Manga, Nabiga continue dans sa belle lancée en s’octroyant une moyenne de 15,33/20 lors des quart de finale. Il a une forte chance de se hisser parmi les 8 meilleurs qui iront en demi-finale.

Avec sa moyenne de 15.,33/20 dans ce premier quart de finale, la porte semble être grandement ouverte pour ce musicien en herbe.

«Dès sa première prestation sur la chanson « Ferignita » de Eunice Goula imposée aux filles et aux garçons, Nabiga a impressionné tout le CENASA et épaté les membres du jury. Prenant la parole en premier Damien Thiombiano dit St Dam, un des membres du jury est net: « Théodore, il n’y a rien à dire et comme je ne donne jamais 9 je te jette un 8 ». La salle est en ovation.

Ses autres collègues du jury lui emboîtent le pas et « fracassent » le jeune chanteur en herbe avec la même note 8/10.

Théodore obtiendra par la suite 8-8-8 dans l’interprétation de « Fall » de Davido imposée aux garçons et 8-8-8-7 au niveau du duo « Tu ne pourras rien » de Dicko Fils. Ce qui lui a valu une moyenne générale de 15,33/20. Une moyenne qui peut lui assurer une place en demi-finale.

Théodore Kiemtoré dit Nabiga est un candidat sérieux pour le sacre de Faso Academy 2017. Après avoir dominé de la tête aux épaules la manche de Manga, l’étudiant de première année SEG poursuit son petit bonhomme de chemin dans la compétition.

Dans ce premier quart de finale, deux candidats partagent la 2e place avec la même moyenne de 13,83/20. Il s’agit de Mariette Bihoun et Fabrice Ouédraogo.

Abdoul Aziz Dicko, le candidat de Dori, qui du reste était de l’aventure de l’an passé se classe 4e avec une moyenne de 13,50/20.

Le 2e ¼ de finale vera la prestation de Mahamadi Compaoré, de Aïcha Kientega, Noël Sermé et surtout Ilisabaliza Honorine, la Rwandaise qui a séduit lors des manches éliminatoires de Ouaga.

Y. ADC

Laisser un commentaire