PARTAGER

Le gouvernement Paul Kaba Thiéba III a tenu sa première prise de contact ce 1er février 2018 à Kasyam avec le Président Roch Marc Christian Kaboré. Pour le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, la mission principale de son équipe est de réussir ensemble le PNDES. Cette nouvelle équipe, remanié le 31 janvier 2018, est forte de 33 membres.

Conseil Ministres 1er fevrier 2018

Pour le chef du gouvernement, le remaniement a été essentiellement mis en œuvre pour des raisons d’efficacité gouvernementale. « Le Président du Faso a insisté sur un certain nombre de principes  » explique Paul Kaba Thiéba. « Il nous faut, à la fois, tirer des enseignements de deux années de gouvernement, également consolider les acquis, et surtout accélérer la mise en œuvre des réformes et des chantiers dans le cadre du PNDES et du programme présidentiel » dira t-il.

Pour y parvenir, le Premier ministre a laissé entendre qu’il faut plus de détermination, d’organisation dans la méthode de travail, de dextérité dans la communication gouvernementale, de proximité avec les populations du Burkina Faso.

Réaction de quelques ministres

Harouna Kaboré, ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat
Harouna Kaboré, ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat

« Le maître mot qui anime, qu’on soit insurgé ou résistant, sont des maîtres mots qui devraient animer un Burkinabè qui a cette responsabilité. C’est la république et ses valeurs, c’est l’action, c’est le pragmatisme pour la prospérité économique et social du Burkina Faso. L’alternance nous permet aujourd’hui de rêver d’un développement. Il faut s’y mettre, il faut travailler sur le terrain pour le bénéfice de l’ensemble des Burkinabè ».

Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture des Arts et du Tourisme
Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture des Arts et du Tourisme

« Je vais dans un premier temps remercier ceux qui m’ont fait confiance pour me confier cette lourde mission dans un contexte comme vous le savez. Je remercie, également mon parti qui m’a délégué car je suis ministre du PAREN au gouvernement. S’agissant de ma mission, il est trop tôt. Je n’ai pas encore ma lettre de mission, donc je ne peux rien dire. Ah ! La critique, je l’apporterai à l’intérieur du gouvernement. Les livres saints disent que « il y a un temps pour tout. »

Clément Pengdwendé Sawadogo, ministre de la Sécurité
Clément Pengdwendé Sawadogo, ministre de la Sécurité

« La sécurité, c’est un domaine qui est de nos jours l’une des priorités d’entre les priorités du gouvernement. Comment faire en sorte, que face aux différentes menaces qui nous assaillent que nous puissions relever le défi ? Je n’ai pas encore les cartes en main pour définir une sorte de vision et de plan d’action. Mais je vais inscrire mon action dans le cadre déjà tracé par mon prédécesseur qui s’est battu de jour comme de nuit pour que la sécurité puisse être à la hauteur des défis actuels. Notamment la lutte contre le terrorisme, qui va certainement occuper beaucoup de notre temps, la sécurité sur nos voies et dans nos villes. Je mesure les défis qui m’attendent » 

Y. Alain Didier Compaoré

Laisser un commentaire