PARTAGER

Les habitants de la zone non-lottie de Tengandgo dans la commune de Komsilga ont crié leur raz-le-bol ce dimanche 4 février lors d’une conférence de presse. Ils protestent contre ce qu’ils appellent  » un déguerpissement forcé à l’horizon » par un promoteur immobilier avec la complicité de certains conseillers municipaux.

Les habitants de la zone non viabilisée de Tengandgo, banlieue ouagalaise dorment la peur au ventre. Pour ces derniers, une agence immobilière serait venue les recenser en leur promettant des parcelles et un accompagnement contre le lotissement de leur zone.

Leur porte parole Olivier Nana dit craindre pour une expropriation car « ils ignorent toujours les tenants et les aboutissants de ce soit disant lotissement ». Aucun résident de la zone n’a été associé au recensement. Ce qui fait que nous craignons l’arnaque. C’est pourquoi nous avons eu une rencontre avec le maire de la commune de Komsilga pour comprendre. » s’exprime t-il.

Pour le porte parole, le maire dit avoir donné un avis défavorable au projet. « Néanmoins » poursuit-il « le recensement continue avec réception de photocopies de carte nationale d’identité (CNIB). »  Les riverains appellent les autorités compétentes à se pencher sur la question avant qu’il ne soit trop tard.

Y. ADC

 

Laisser un commentaire