PARTAGER
Le bureau de l'Alliance des Partis de la Majorité présidentielle (APMP)

L’Alliance des Partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) a pris langue avec la presse ce jeudi 17 mai 2018 à son siège. L’objectif est de donner sa lecture sur quelques polémiques liées à la situation nationale allant de la délocalisation de certains conseils des ministres au renouvellement des véhicules du parc automobile de l’Etat en passant par le discours de Zéphirin Diabré au congrès du CDP.

Plusieurs sujets ont été abordés à cette conférence de presse de la majorité présidentielle. Sur le 1er point en lien avec la délocalisation de certains conseils des ministres, le 1er vice coordonnateur de l’Alliance, Vincent Dabilgou, estime que c’est un débat passionné, mais qui constitue « un événement de succès sans être une quelconque campagne politique ». La majorité n’y voit pas d’inconvénients, poursuit-il, « si cela obéit à une périodicité non contraignante et n’induit pas de dépenses supplémentaires en termes de déplacement et d’organisation pratique sur le terrain ».

« La majorité n’a pas besoin d’une astuce politique pour se faire élire  en 2020. Le président Roch Marc Christian Kaboré sera clairement réélu sur la base de son bilan politique », a-t-il signalé.

En réponse à la déclaration de Zéphirin Diabré lors du Congrès du CDP « sans vexer qui que ce soit, notre scène politique compte trois baobabs. Si deux baobabs  se mettent ensemble, le troisième est terrassé », la majorité indique que « De lion, Zeph se transforme en caméléon pour tenter d’accéder ainsi à la magistrature suprême ». Mais Vincent Dabilgou poursuit, « c’est peine perdue, car le peuple burkinabè n’est pas amnésique ».

Concernant le renouvellement des véhicules du parc automobile de l’Etat, M. Dabilgou a souligné qu’il s’est inscrit dans un processus animé par le souci d’efficacité des institutions de la République et non par un quelconque goût du luxe comme l’ont prétendu certains. « Les anciens véhicules ministériels 407 étaient toutes pratiquement sur cale, il fallait les renouveler », a lancé le 1er vice coordonnateur de l’Alliance.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire