PARTAGER

Dans le cadre de la cérémonie commémorative de l’an 4 du crash du vol AH 5017 d’Air Algérie occasionnant la disparition de 116 passagers dans la nuit du 23 au 24 juillet 2014 , le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a dévoilé, cet après-midi une stèle et a procédé au dépôt d’une gerbe de fleurs en leur mémoire sur le site choisi à la Cité An II de Ouagadougou.

La cérémonie commémorative de l’an 4 du crash du vol AH 5017 d’Air Algérie, empreinte d’une forte émotion, a été ponctuée par le dépôt d’une gerbe de fleurs et le dévoilement d’une stèle à la mémoire des victimes du crash suivi de la lecture des noms des disparus.

Dans les discours ayant précédé les actes commémoratifs, les intervenants ont tous exprimé toute la douleur et la tristesse qui sont les leurs, avec la séparation brusque de leurs proches.

Le représentant de l’Association des Parents des Familles burkinabè des Victimes du Crash (AFAVIC), Christophe Sandwidi, a expliqué que ce 4e anniversaire renferme une importance particulière à travers l’inauguration de la stèle souhaitée par les familles des victimes, pour perpétuer la mémoire de leurs proches. Pour lui, « cette stèle est un lieu de souvenir, de recueillement, de fédération des cœurs et d’interpellation des acteurs du transport aérien ».

«Une stèle pour perpétuer la mémoire des disparus»

 Quant à la présidente de l’Association des familles des victimes basée en France, Sandrine Tricot, elle a indiqué que dans cette tragédie, c’est toute une partie des familles qui est partie à jamais et que cette déchirure restera longtemps gravée dans leur chair.

Le Président Directeur général d’Air Algérie, Bakhouche Alleche, a, pour sa part, indiqué que depuis le début du drame, la compagnie est restée à l’écoute des familles pour les soutenir. Aussi, a-t-il remercié le gouvernement burkinabè pour la stèle qui contribuera à « adoucir les cœurs des familles ».

Le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent Dabilgou a évoqué les circonstances de ce tragique événement avant de faire observer une minute de silence à l’assistance. Il a signifié aux familles des victimes que le gouvernement partage leur douleur de même que le but de l’érection de la stèle, « celui de perpétuer la mémoire des disparus, de conserver d’eux un souvenir tangible, d’imposer à la postérité, les valeurs que chacun d’eux a incarnées ».

Au cours de la cérémonie, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a dévoilé la stèle à la mémoire des disparus, avant de planter un arbre en signe d’espérance.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

Laisser un commentaire