PARTAGER
Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré (au centre) lors de la rencontre directe avec les diplomates burkinabè

A l’issue des travaux de la XIVe conférence, les Ambassadeurs et Consuls généraux burkinabè ont eu un échange direct avec le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré ce vendredi 6 juillet 2018, dans la salle polyvalente du Palais de Kosyam.

« La tenue de la XIVe conférence des Ambassadeurs et de Consuls généraux du Burkina Faso est une opportunité; non seulement pour vous ressourcer sur l’ensemble des politiques menées au niveau du Burkina Faso, mais également de pouvoir situer les difficultés rencontrées dans l’exercice de vos missions ». C’est en ces termes que le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré s’est s’exprimé tout d’égo face aux diplomates burkinabè.

Il les a ensuite félicités pour le travail mené pour la représentation et la défense des intérêts du Burkina Faso à l’extérieur. Le chef de l’Etat leur a aussi rappelé le « maillon essentiel qu’ils sont dans la politique économique du Burkina Faso ».  Cette politique doit être fondée sur la nécessaire dynamisation et le renforcement de notre coopération internationale, la recherche permanente de nouveaux partenaires dans le cadre des ambitions de développement et la nécessité de maintenir des relations apaisées et fraternelles avec les pays voisins et ceux de la sous-région, a-t-il souligné.

Les ambassadeurs et consuls généraux burkinabè face au Président du Faso

L’objectif final, indique-t-il, c’est de relancer l’économie du pays d’une part, mais aussi de travailler au rayonnement international du Burkina Faso.
A ce titre, le Président  Kaboré a invité l’ensemble des diplomates tant au niveau central qu’à l’extérieur à avoir « une vision beaucoup plus affinée de notre politique étrangère » dans « un monde en proie à l’unilatéralisme et à l’effritement de la solidarité internationale ».

Raison pour laquelle,  il a exhorté les diplomates à mobiliser non seulement les pays avec lesquels le Burkina Faso entretient déjà des relations de coopération, mais également les éventuels partenaires et bailleurs de fonds pour accompagner le développement économique et social du pays.

Donner du Burkina Faso l’image d’un pays souverain

 

L’Ambassadeur du Burkina Faso à Paris, doyen des diplomates, Alain Francis Gustave Ilboudo

Roch Marc Christian Kaboré a certes reconnu que beaucoup de choses méritent d’être faites allant de la rationalisation des effectifs dans les ambassades « Cela suppose que pour nous tous, il est impératif que nous puissions faire en sorte que nous utilisons le peu de moyens pour plus d’efficacité», a-t-il stipulé.

Par le biais de cette XIVe conférence, le doyen des ambassadeurs et consuls généraux, par ailleurs Ambassadeur du Burkina à Paris, Alain Francis Gustave Ilboudo s’est réjoui du cadre offert par le chef de l’Etat pour requérir de nouvelles orientations. « Nous repartons véritablement gonfler à bloc avec de nouvelles énergies pour la poursuite de nos missions », a soutenu M. Ilboudo

De même, Roch Marc Christian Kaboré a incité les diplomates à rassurer les investisseurs potentiels intéressés par le Burkina Faso. Dans ce sens , un ensemble de mesures est pris pour « réduire le terrorisme à sa plus simple expression même si c’est combat de longue haleine», a-t-il conclu.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

 

Laisser un commentaire