PARTAGER

Le pagne traditionnel est à l’honneur à Faso Academy. Les candidats prennent le soin de se tailler un modèle pour être unique. Comme tous les autres académiciens, ceux de Gaoua étaient parés en faso danfani, en bogolan et en koko donda. Ils ne manquent d’apporter une touche moderne à leurs créations.

Les tenues de scène des candidats de la compétition musicale Faso Academy, sont aussi appréciés par le jury. Du coup, ils accordent de l’importance à leur apparence. Jean Yves Bayala, l’un des membres du jury apporte le plus souvent des commentaires sur les tenues avant de s’intéresser à la prestation. Les candidats Majorline Ouédraogo, Aboubacar Sidiki Barro et Roxane Ariane Kambou ont su valoriser ces tissus locaux à leur manière.

C’est bien de bien s’habiller, mais c’est encore mieux de bien chanter. En effet, la prestation sur scène des candidats de la cité de Bafudji a été moyenne. Majorline Ouédraogo, élève maîtresse occupe la première place à la délibération du jury. Elle obtient 12,66/20. Suivront Aboubacar Sidiki Barro, étudiant en banque finance 11,66/20 et Roxane Ariane Kambou 11/20.

Il faut attendre la diffusion de la dernière manche éliminatoire pour savoir si l’un des candidats de Gaoua pourra continuer l’aventure en quart de finale. Car seuls les 16 meilleurs candidats seront retenus.

Marie Laurentine Bayala 

 

Laisser un commentaire