Le président de l’Assemblée nationale, le Dr Salifou Diallo a procédé ce 25 mars 2017 à Kaya, au lancement de la première édition de la coupe de son institution. Une compétition de football qui réunira 6 800 jeunes en minime et en cadet, 272 matches, dans toutes les 45 provinces du pays. En match d’ouverture, l’équipe cadette de Kaya et de Kongoussi se sont quittées sur le score nul de zéro but partout.

C’est par un score nul et vierge que les équipes cadettes de Kaya et de Kongoussi se sont séparées à l’issue du lancement officiel de la première édition de la coupe de l’Assemblée nationale.

Les députés ont répondus présents au lancement de la compétition

Présidée par le président de l’assemblée nationale le Dr Salifou Diallo, ce tournoi met en compétition toutes les 45 provinces du Burkina. Elle aboutira à la mise en place de 13 équipes régionale en minime et en cadet puis 2 équipes nationales dans les mêmes catégories selon le président du comité d’organisation Yaya Zoungrana.

Salifou Diallo présient de l’Assemblée nationale

Nous avons comme ambition de faire de ce tournoi un cadre d’expression de la tranche d’âge des 14 à 17 ans qui verrait alors éclore de fabuleux talents qui viendrons, à n’en pas douter, enrichir nos équipes de division une et deux et tout naturellement l’équipe nationale”, a laisser entendre Salifou Diallo.

Les 45 provinces ont toutes défilé lors du lancement de la coupe

Pour le président Diallo, l’Assemblée nationale veut être une institution forte, moderne, innovante, accessible et au service des populations à l’horizon 2020.

Convaincue du rôle que jouent le sport en général et le football en particulier dans l’intégration, la cohésion nationale et dans la transmission des valeurs républicaines, l’Assemblée nationale s’est assignée pour mission d’organiser une compétition de petites catégories en partenariat avec le ministère des Sports et des Loisirs et la Fédération burkinabè de football”, a déclaré Salifou Diallo

Sa vision en organisant ce tournoi est entre autres, de contribuer à la détection de jeunes talents et de rassembler les députés d’une même région.

Sita Sangaré le président de la FBF

Ainsi, pour le Président de la FBF Sita Sangaré, cette compétition constitue une bouffée d’oxygène pour sa fédération. Il salue l’initiative qui dit-il “permettra nul doute de détecter des oiseaux rares” pour la relève dans les années à venir.

Le président du comité d’organisation Yaya Zoungrana

La finale est prévue se jouer le 29 juillet 2017à Bobo-Dioulasso. Pour les 3 années à venir, la compétition associera les sports de main, foi du Dr Salifou Diallo.

L’équipe de Kongoussi
L’équipe de Kaya

Y. Alain Didier Compaoré