La 3e étape du Tour du Faso s’est courue entre Boussé et la capitale du grand nord Ouahigouya ce dimanche 29 octobre 2017. Longue de 130 km, c’est le Français Médéric Clain qui a remporté l’étape en 3h00’19” à la vitesse moyenne de 43,217 km/h. Le maillot jaune change de porteur et devient la propriété de l’Erythréen Saymon Musie.

Médéric Clain

Il ne pouvait mieux fêter son anniversaire sur le Tour du Faso que par une victoire d’étape! Le Français Médéric Clain, a soufflé sa 41e bougie ce 29 octobre par une victoire d’étape du 30e Tour du Faso disputée entre Boussé et Ouahigouya. Parmi les 89 coureurs au départ, il a franchi en premier la ligne d’arrivée en 3h00’19’’ et à la vitesse moyenne de 43,217 km/h. Une victoire insuffisante pour porter le maillot le plus convoité, le maillot jaune. Il s’est contenté d’un « happy birthday » et le maillot du vainqueur d’étape. C’est l’Erythréen Saymon Musie qui s’empare de la tunique jaune dans la cité de Naba Kango.

La course a pourtant bien commencé côté Malien et Burkinabè. Lâchés au km zéro à Boussé, Yaya Diallo du Mali, Aziz Balboné et Boureima Nana du Burkinabè prennent la reine de la course et se disputent les points chauds. C’est ainsi que le sprint intermédiaire d’Arbolé a été enlevé par Yaya Diallo suivi d’Aziz Balboné et de Boureima Nana.

Après Arbolé, le trio fuyard continu sa chevauché et creuse l’écart à plus d’une minute du peloton maillot jaune.  Le mano-à-mano entre les trois hommes de tête se poursuit jusqu’à Yako où ils franchissement dans le même ordre que celui d’Arbolé le second point chaud de la journée. Ils sont désormais à 1’42’’ de leurs poursuivants.

Sentant le danger venir, le groupe maillot jaune accélère à l’entrée de Gourcy au 3e point chaud et fait la jonction. La ténacité des trois coureurs n’a duré que 75 km. A Gourcy c’est l’Erythréen Saymon Musie qui se signale au sprint intermédiaire, suivi du vainqueur de l’étape du jour Médéric Clain et de Abou Sanogo.

Médéric Clain et Saymon Musie se détachent du peloton à la sortie de Gourcy à 40 km de l’arrivée et creusent l’écart. Le groupe maillot jaune se lance à l’entrée de Ouahigouya. 15 seconde séparent les deux entités puis 5 à 2 km de la ligne d’arrivée.

L’Allemand Benjamin Stauder tente une dernière jonction mais les derniers coups de pédale du sociétaire de l’équipe de la défense en France sont imparables. Il devance l’Erythréen sur la ligne d’arrivée en 3h00’19’’ soit 43.217km/h, la plus grande vitesse moyenne du Tour jusque-là.

Malgré sa 2e place, il endosse ainsi le maillot jaune et laisse le vert au point à l’Allemand Benjamin Stauder après des tergiversations du jury qui l’avait donner porter du maillot puis à Benjamin Stauder avant de revenir dans un communiqué quelques heures après pour le confirmer.

La 4e étape se court demain 30 octobre entre Yako et Ziniaré longue de 143 km.

Y. Alain Didier Compaoré