PARTAGER

Le Parquet près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou informe, les propriétaires des engins à quatre ou deux roues qui étaient stationnés dans les environs de l’Etat-major général des Armées et de l’Ambassade de France ou qui y ont été abandonnés au moment de l’attaque, que pour les besoins de l’enquête, ces véhicules doivent être examinés par la Police judiciaire.

Par conséquent lesdits véhicules ne pourront être déplacés qu’après l’accomplissement de certains actes d’enquête.

Il informe par ailleurs les occupants des immeubles environnant ayant subit des dommages que des constatations d’usage doivent y également être effectués.

Le Parquet s’excuse du désagrément que cause cette restriction et sait compter sur la compréhension des populations concernées.

Un communiqué ultérieur précisera la date à laquelle les engins et les immeubles concernés seront accessibles

Fait à Ouagadougou, le 03 mars 2018
P. Le Procureur du Faso
YODA Harouna

Laisser un commentaire