PARTAGER

La conférence internationale sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) a refermé ses portes le 10 juillet 2018 à Ouagadougou sur une note de satisfaction.

Les partenaires techniques et financiers qui ont pris part à la conférence internationale sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) ont été réceptif  aux projets burkinabè.

En effet, au soir de la conférence, ils ont manifesté leur solidarité à accompagner le Burkina à travers de nouveaux projets et programmes de développement à hauteur de 220 milliards de FCFA. Ces nouveaux engagements concernent le Programme d’urgence pour le sahel ( PUS) et le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL). Ce qui fait un total de financement de 621 milliards de FCFA pour les deux programmes avec un besoin total de 851,46 milliards de FCFA.

En rappel cette conférence s’était donnée pour objectif de faire le point de la mise en œuvre du PNDES et la mobilisation des ressources avec pour thème « Accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale ».

Pour le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, la confinace accordée par les partenaires au PNDES montre qu’il est en marche et en bonne voie. Même s’il reconnaît que du chemin reste à faire. « Notre ambition est grande et c’est convaincu de l’accompagnement des PTF que nous ne doutons pas un seul instant que nous atteidrons les résultats escomptés au bénéfice de nos populations« , a dit le chef du gouvernement.

Y. Alain Didier Compaoré

Laisser un commentaire