Denis Mukwege de la Republique Démocratique du Congo  et Nadia Murad de l’Irak sont les lauréats du prix Nobel de la paix 2018. Ils voient ainsi récompensés leurs efforts de lutte contre les violences sexuelles comme arme de guerre, a annoncé le comité Nobel norvégien ce vendredi 5 octobre à Olso.

Dans son hôpital de Bukavu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), plus de 50 000 femmes violées ont été soignées depuis 1999. Toujours menacé dans son pays, le docteur Denis Mukwege a reçu de multiples récompenses dont le prix Olof Palme et prix des Droits de l’homme des Nations Unies (ONU) en 2008, le prix Sakharov en 2014.

Quand à Nadia Murad Basee Taha, elle est née en 1993 à Kocho, un village près de Sinjar en Irak. C’est une activiste irakienne des droits de l’homme issue de la communauté yézidie.

331 candidats ont été enregistrés cette année, dont 216 individus et 115 organisations. C’est la deuxième plus longue liste de l’histoire du prix, après 2016 et ses 376 candidats.

 

Source: babelio.com; huffingtonpost.fr

 

1 commentaire

  1. Plasticienne française, je dédie mon oeuvre “Noli me tangere” à Nadia Murad et Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018. Une oeuvre pudique sur l’inviolabilité du corps de la femme : https://1011-art.blogspot.fr/p/noli-me-tangere.html

    Elle fait écho à une série sur les mutilations sexuelles intitulée « Infibulation ». Quand l’art permet de parler de la barbarie des Mutilations Génitales Féminines.
    A découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/blog-page.html

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here