La radio rurale du Burkina a fait honneur aux artistes musiciens traditionnels la nuit du 17 avril au CENASA à travers sa nuit culturelle. Ce, à l’occasion du 2e anniversaire de sa réouverture. La troupe “Binon de Réo”, la cantatrice Thérèrse Lengha du Centre-Est, la troupe Naaba Yadega et bien d’autres ont tenu en haleine le public du CENASA.

La radio rurale a repris ses programmes en avril 2017. A l’occasion de ce 2e anniversaire, elle a offert une soirée musicale à ses fidèles auditeurs.

Pour la directrice de la radio rurale Aminata Kaboré, “la nuit culturelle et une occasion pour rendre hommage aux femmes et aux hommes des campagnes et des villes qui travaillent inlassablement pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire au Burkina“. C’est aussi une façon pour la radio rurale de reconnaître le mérite de ceux qui ont œuvré à la réouverture de la voix des paysans.

Ainsi donc, c’est la troupe Binon de Réo dans le Centre-ouest qui a ouvert le bal des prestations.

Il est suivi sur la scène par la cantatrice Thérèse Lengha de la région du Centre-Est.

La troupe Nindia Ouoba de la Région de l’Est avec ses instruments traditionnels a bercé les mélomanes du CENASA.

A cette nuit culturelle Urs Niggli, un linguiste burkinabè d’origine Suisse, a montré sa maîtrise des langues nationales notamment le Cassena. La soirée s’est poursuivie avec les prestations de la troupe “tantie Rebecca” de la région des Cascades, celles de Oumarou Dicko du sahel et de naaba yadega du Centre.

En rappel, la radio rurale a été créée le 24 novembre 1969. Elle se veut un instrument d’information spécialisé,  pour le développement du monde rural.

Y. Alain Didier Compaoré