Le ministère de la Promotion de la Femme de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a procédé ce mercredi 30 octobre 2019 à la remise des prix de la première édition du concours de salubrité organisé au sein de son département. Cette édition a vu la participation de trente trois structures dont le premier prix est revenu au fonds d’appui des activités rémunératrices des femmes (FAARF).

Débuté le 11 juin dernier, le concours de salubrité organisé par le ministère de la promotion de la femme, s’est déroulé en trois phases qui consiste à sensibiliser les travailleurs de la nécessité de maintenir les cadres de travail propre, sain et salubre ; à promouvoir la culture de l’hygiène et de l’assainissement ; ainsi qu’à les évaluer, les classer et  les primer sur la base des critères établis en matière d’hygiène.

Cette édition a primé trois structures, dont le premier prix est revenu au FAARF avec la somme de Cinq cent mille (500 000 F CFA) et un trophée, le deuxième prix d’une valeur de trois cent mille (300 000 F CFA) franc et deux cent mille (200 000 F CFA)  pour le troisième prix.

La première responsable du FAARF, Dr Dorcas Tiendrébéogo se dit satisfaite d’avoir remporté ce prix qui servira à maintenir leurs locaux toujours propre afin de pouvoir accueillir les femmes dans un environnement propre et agréable.

Pour la ministre de la Promotion de la Femme de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Hélène Laurence Marshall Ilboudo, ce concours a été initié pour interpeller les gens sur leur comportement environnemental et il est préférable de commencer par soi-même avant d’aller sensibiliser les autres. «Nous avons réduit à trente trois structures à cette première édition parce que nous n’avons pas de budget ni d’expertise, mais nous comptons étendre cela aux autres structures déconcentrées ainsi qu’aux autres ministères » a-t-elle indiqué.

La ministre  Ilboudo a émis le voeu de pérenniser ce concours, et s’est engagée de l’institutionnaliser progressivement dans les autres départements. Par ailleurs, elle a invité également ses agents à s’approprier la question de l’hygiène et de l’assainissement dans leur cadre de travail.

Saratou Cissé

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here