Le Chef de l'Etat Burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré recevant en audience la ministre française des armées, Florence Parly

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience cet après-midi la Ministre française de l’Armée, Florence Parly. Le président Kaboré a passé en revue avec son hôte du jour les progrès réalisés et les actions à mener dans la lutte contre le terrorisme dans la sous-région dont «l’opération Bourgou IV».

Plus d’une heure d’horloge a suffi à Roch Marc Christian Kaboré et Florence Parly de passer en revue les progrès réalisés dans la lutte contre le terrorisme. A sa sortie d’audience, la ministre française des armées dit avoir engrangé des progrès dans la lutte contre le terrorisme de concert avec les Forces de Sécurité burkinabè et celles Barkhane. « Et nous en avons encore une démonstration  aujourd’hui même avec le lancement d’une opération qui s’appelle Bourgou IV», a-t-elle expliqué. Pour elle, cette opération sera conduite par Barkhane, mais avec la contribution imminente de deux compagnies burkinabè et qui va se dérouler dans les prochains jours dans cette zone des 3 frontières qui est la zone dans laquelle doit porter l’effort.

Avec la présidence du G5 Sahel assurée par le Burkina, Florence Parly s’est voulu rassurante d’avoir mesuré avec le Chef de l’Etat burkinabè, les avancées dans la mise en œuvre des forces conjointes. « Nous avons pu ensemble mesurer, la reprise des opérations au cours des derniers mois. Parmi celles-ci, figure une opération importante qui s’est déroulée dans le nord du Niger au cours du mois d’octobre et qui a permis la reprise et la capture d’armement significatif», a indiqué la ministre française des armées.

La Ministre française de l’Armée, Florence Parly a sa sortie d’audience

Autre sujet abordé dans ce tête-à-tête est celui du Sommet de Biarritz et les actions à mettre en place avec l’accompagnement des partenaires européens pour l’atteinte des objectifs du G5 Sahel à savoir la restauration de la paix et de la sécurité au Sahel. «  Nous avons également abordé, précise Florence Parly, la question des outils non militaires qui doivent être mobiliser pour remporter ce combat contre le terrorisme et en particulier l’initiative qui a été discutée par le président Kaboré lors de sa participation au sommet du G7 à Biarritz qui est le partenariat 3 S pour le Sahel. Initiative aussi discutée par Roch Marc Christian Kaboré avec la Chancelière Merkel et le Président Macron qui doit permettre d’élargir aux  pays du G5 Sahel et ceux de la CEDEAO».

Notons que la ministre française des armées a d’abord transité au Tchad, où, elle a échangé avec le président Idriss Deby Itno des questions mêmes question de sécurité au Sahel. Présente à Ouagadougou, Florence Parly profitera de son séjour pour prendre langue avec le Commandant du G5 Sahel, le Gl Namata.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here