L’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar a 60 ans. A cet effet, elle a tenu une conférence publique à Ouagadougou ce 12 décembre 2019 à l’intention des élèves. L’objectif étant de faire connaître l’ASECNA à ces derniers afin de susciter en eux des vocations.

Dans la salle de conférence du CBC ce 12 décembre 2019, on se croirait dans un salle de classe. En effet, les élèves sont venus nombreux assister à la conférence publique de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) qui célèbre en cette année 2019 son anniversaire. Une conférence animée par Assane Traoré sur le thème “la route du ciel, notre métier 60 ans de coopération“.

Ainsi, de sa mission de service de l’aviation aérienne, en passant par celles de la lutte contre l’incendie, d’information, de télécommunications aéronautiques, de maintenance, de contrôle de vol, d’assistance métrologique, tous ces modules ont été développés aux élèves du jour par le conférencier Traoré.

Notre objectif à travers cet exposé est de susciter des vocations aux seins des élèves“, dira le représentant de l’ASECNA Burkina Faso, Jacques Gom-Aïam. Le nombre de questions qui a suivi l’exposé témoigne de l’intérêt de cette conférence publique. “Des interrogations les plus probables aux moins probables ont été adressées. Donc je pense que cela est très important”, a poursuivi Jacques Gom-Aïam.

Côté élèves, c’est une note de satisfaction. “Nous sommes contents car cette conférence nous a permis de comprendre les missions de l’ASECNA. Moi personnellement je ne savais pas que l’ASECNA et Air Burkina étaient deux sociétés différentes. A travers cette conférence, nous savons comment fonctionne la structure et quelles sont les opportunités qui s’offrent à nous en tant qu’élèves”, confie Christelle Compaoré du lycée national Sangoulé Lamizana.

L’ASECNA a été créée le 12 décembre 1959 à Saint-Louis au Sénégal par la volonté de 12 Etats (11 Etats africains et la France). Le Cameroun adhère à l’Agence en 1961. Suivront le Mali et le Togo en 1964.

Y. Alain Didier Compaoré

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here