Le président par intérim du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), Simon Compaoré

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a animé un point de presse ce 9 janvier 2020 à son siège. Objectif, « analyser la situation nationale et dresser les perspectives qui se profilent tout au long de cette année civile dont la pierre angulaire est le renouvellement de ses institutions dans le courant du dernier trimestre », a indiqué le président par intérim du MPP, Simon Compaoré. Il a aussi rassuré l’opinion nationale et internationale de la tenue effective des élections présidentielle et législatives de 2020.

Avant de s’ acquitter du rituel des vœux de nouvel an, les premiers responsables du parti au pouvoir ont marqué une minute d’hommage en mémoire des victimes militaires et civiles du fait de la «barbarie des terroristes».

Ensuite, le président par intérim, Simon Compaoré, animateur principal du jour, s’est réjoui du regain de puissance de l’armée burkinabè engagée dans la lutte contre le terrorisme. Toute chose qui a pour ambition de saper le développement du pays. Saluant cet élan des FDS, Simon Compaoré a invité le chef de l’Etat et son gouvernement à «redoubler d’effort dans l’équipement, la formation et la motivation de nos troupes et à accélérer la mise en œuvre du processus de recrutement et le déploiement de volontaires dès l’autorisation de l’Assemblée nationale».

Aussi, a-t-il salué la décision humanitaire du gouvernement sur sa décision de recueillir les orphelins de 2 à 59 mois qui ont perdu leurs mères assassinées le 24 décembre 2019 à Arbinda par la horde terroriste. Quoique le contexte de sécurité difficile, le Burkina Faso a enregistré une croissance économique de 6,3% entre 2016 et 2018 contre une moyenne de 5,4% sur la période 2011-2015, a souligné le conférencier principal du jour. « Sur un plan d’ensemble, le MPP se réjouit de la mise en œuvre du PNDES et estime à 70% le taux de réalisations sur la période 2016-2019 », ajoute-t-il.

Sur la question des élections couplées, présidentielle et législatives de 2020, le parti au pouvoir, par la voix de Simon Compaoré a rassuré que les échéances électorales se tiendront à bonne date, comme l’ont prévu la Constitution et le Code électoral. Dans ce sens, « des dispositions sont en train d’être prises pour la participation des Burkinabè de la diaspora ainsi que des déplacés internes du fait sécuritaire », a précisé M. Compaoré. Et au 1er vice-président du MPP, Clément Pegdwendé Sawadogo d’ajouter que la mise en œuvre de l’Impôt unique sur les Traitements et Salaires (IUTS) sur les indemnités et les primes n’est plus ni moins qu’une «injustice fiscale» que le gouvernement veut corriger. Mais face à la situation nationale, il a invité les syndicats et le gouvernement à poursuivre les discussions dans l’optique de parvenir à un compromis.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here