Situé entre les villages d’Antome et de Pissine dans  la commune rurale de Nako, un site d’orpaillage fait face depuis mi-janvier à une arrivée massive d’individus. Cette ruée vers l’or alimente la rumeur sur la présence de déplacés internes dans la commune. Une situation qui crée une psychose au sein de la population. Les autorités locales rassurent, ces gens viennent à Nako pour l’orpaillage. Néanmoins dans ce contexte sécuritaire difficile, le maire de la commune tire la sonnette d’alarme pour une sécurisation des lieux. Suivons ce dossier de Sondé Adama SANOU.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here