Face à la fermeture de la majorité des maquis et bars à Ouaga, des consommateurs de boissons alcoolisées se rabattent sur les cabarets.

1 commentaire

  1. Boujour! Traverser cette situation extrêmement difficile sans pouvoir changer nos vies, et vivre comme des frères dans l’amour de Dieu, sera pour nous une des plus grands perte que le monde aurait enregistrer encore une fois de plus. Que Dieu nous bénisse

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.