Huit enfants arrêtés en compagnie de présumés terroristes, sont incarcérés présentement dans les prisons au Burkina.

Ces enfants sont en attente de jugement, a affirmé la source sous couvert de l’anonymat, à l’issue d’une rencontre entre le gouvernement et l’UNICEF sur le traitement des enfants associés aux groupes armés, tenue à Koudougou, ce lundi.

Pour le ministre de la Justice, René Bagoro, le traitement des dossiers impliquant des enfants pris en compagnie de terroristes nécessite une autre approche sur le plan judiciaire. «Ces enfants doivent être considérés plus comme des victimes que comme des auteurs (…). Il ne faut pas les juger (…) Ils ont plus besoin d’aide pour s’en sortir », a-t-il affirmé.

La complexité du problème, selon lui, commande d’agir tout en respectant les engagements internationaux du Burkina en matière de protection des enfants.

Source : Agence d’information du Burkina

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.