Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès veut signer un nouveau pacte social avec les burkinabè. L’ancien parti au pouvoir prône la paix, la réconciliation et la cohésion sociale en cette période de course au pouvoir. Son candidat Eddie Komboïgo qui a tenu un meeting cet après-midi à Kaya, a invité les militants et sympathisants à aller dans les communes, quartiers et marchés pour inciter la population à voter pour le parti de l’épis et de la daba.

« Ma présence aujourd’hui met fin aux spéculations selon lesquelles le CDP serait mort à Kaya. Votre forte présence prouve que le CDP est bel et bien vivant ». Ainsi parlait Eddie Komboïgo à ses militants de la ville de Kaya. C’est d’ailleurs dans le Sanmatenga qu’il s’est rendu en premier quand il fut élu président du parti. Ces propos d’Eddie arrachent les acclamations du public.

 Dans son discours, le candidat du CDP est revenu sur la crise sécuritaire qui secoue le Burkina Faso. Tantôt accusé selon lui d’être à la base de cette crise, Eddie a rappelé que son parti n’est mêlé ni de près ni de loin à cette insécurité. Il compte par contre user de la voie diplomatique pour venir à bout du mal une fois au pouvoir. « Nous allons faire des compromis sans faire des compromissions » a- t-il nuancé.

Le développement du Burkina Faso tient à cœur à Eddie qui entend faire des investissements dans les routes, dans le secteur de la santé. Pour cela, le CDP doit reconquérir Kossyam « Notre parti a tiré des leçons des évènements du 30 et 31 octobre 2014 et s’est reconstruit ». C’est donc un parti avec une nouvelle vision qui a demandé aux électeurs de la cité du cuir et des peaux de lui faire confiance.

Marie Laurentine Bayala

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.