PARTAGER

La Radiodiffusion Télévision du Burkina (RTB) a lancé « STOP corruption », une nouvelle série, le 4 juin 2016 à Ouagadougou. « STOP corruption » est une série télévisuelle de 26 épisodes de 26 mn. Elle dénonce la corruption dans toutes ses formes. Le film est une adaptation de la bande dessinée « Kouka » du Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC). C’est un projet du REN-LAC, coproducteur du film avec Réveils Production de Noraogo SAWADOGO (scénariste), Faso Films de Missa HEBIE (réalisateur) et la RTB. La diffusion sur le petit écran est prévue à partir du 18 juin 2016. Le lancement de cette série a été parrainé par le Premier ministre Paul Kaba THIEBA.

La directrice générale de la RTB, recevant ici les DVCAM et le disque dur contenant la série
La Directrice générale de la RTB, recevant ici les DVCAM et le disque dur contenant la série

Bientôt une nouvelle série télévisuelle sur la télévision au cœur des grands évènements (RTB). En effet en collaboration avec Faso Films, Réveils Production et le REN-LAC, une série télévisuelle de 26 épisodes de 26 mn appelée « STOP à la corruption » viendra étoffer le programme de la RTB dès le 18 juin 2016.

C’est une série jouée par des adolescents scolarisés qui constatent, subissent et dénoncent des situations de corruptions et de mauvaise gouvernance.

Noraogo SAWADOGO remettant le DVCAM de la série au reponsable du REN-LAC le Dr Claude WETTA (en blanc)
Noraogo SAWADOGO remettant les DVCAM de la série au responsable du REN-LAC le Dr Claude WETTA (en blanc)

Pour le scénariste de l’oeuvre, NARAOGO SAWADOGO, cette série fiction est inspirée du vécu quotidien des Burkinabè. Des histoires qui sont à l’image de la société actuelle « en perte de repères moraux, d’éducation civique et citoyenne ».

A l’en croire, c’est une série pour enfants, adolescents et adultes sur un miroir social, un outil d’éducation de sensibilisation et de moralisation pour les jeunes, les parents les éducateurs, les autorités au moment où on parle de corruption généralisée, de détournement de deniers publics, d’incivisme de révolte sociale grandissante.

Le réalisateur Missa HEBIE
Le réalisateur Missa HEBIE

Pour le réalisateur, Missa HIBIE, si cette série télévisuelle a vu le jour c’est grâce à la contribution du RAN-LAC d’une hauteur de 58 942 000 FCFA soit 57,03% d’un budget de 103 352 627 FCFA. A ce partenaire on peut ajouter l’ambassade royale du Danemark, la RTB, l’ambassade de France, la Coopération suisse, la FKW et Diakonia.

Pour M. HEBIE tout s’est bien passé sauf que la série a été interrompue par le coup d’Etat de septembre 2015. Mais il dit avoir eu des acteurs volontaires et déterminés.

Le premier ministre Paul Kaba THIEBA a apprécié le thème de la série
Le premier ministre Paul Kaba THIEBA a apprécié le thème de la série

Le premier ministre Paul Kaba THIEBA qui a parrainé le  lancement de la série a bien apprécié car pour lui, elle contribuera à l’éveil des consciences de la population.

« La corruption est une gangrène qui mine toute la société et qu’il faut combattre par tous les moyens car elle freine toute initiative de développement.» Il s’est dit d’autant ravi que toutes les  couches sociales soient mises à contribution  dans la série puisque dit-il « c’est tous ensemble que l’on arrivera à vaincre ce fléau. »

Le public présent au lancement
Le public présent au lancement

En attendant de voir toutes les épisodes en exclusivité sur la #RTB, un épisode entière et des bouts de la série ont été présentés au public venu au lancement et aux téléspectateurs.

Y. Alain Didier COMPAORE

Laisser un commentaire