PARTAGER

L’Assemblée nationale du Burkina a voté ce 3 juillet 2017 à Ouagadougou la loi portant allègement des conditions d’exécution du Programme de projets de partenariat public-privé (PPP). Il a été voté à l’unanimité par les 76 votants du jour (dont 2 de l’Opposition).

Les députés issus des partis de l’Opposition regroupés au sein du Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) ont boycotté le vote de la loi en quittant l’hémicycle en début de séance. L’Opposition entend par ce geste se dénoncer un « pillage organisé » des ressources.

2 députés de l’Opposition n’ont pas suivi la consigne et sont restés pour le vote de la loi. Ils étaient au total 120 députés présents (sur 127) à l’ouverture de la session à 16h.

Le projet de loi portant allègement des conditions d’exécution du Programme de projets de partenariat public-privé (PPP) avait été adopté par le Conseil des ministres en séance extraordinaire le 23 juin 2017.

 

Laisser un commentaire