PARTAGER

La « campagne réactive de vaccination contre la rougeole » démarre le 27 juillet dans 26 districts sanitaires repartis dans 12 régions du pays. D’un coût total d’un milliard de F CFA, cette campagne concernera environ 1 200 000 d’enfants dont la tranche d’âge est comprise entre 6 à 59 mois.

Du 27 juillet au 2 août 2018, sera organisée dans 26 districts sanitaires du pays, une « campagne réactive de vaccination contre la rougeole ». Pour le Directeur de la Prévention par les Vaccinations (DPV), Dr Issa Ouédraogo, environ 4 000 cas suspects de rougeole ont été enregistrés au Burkina. Et parmi ceux-ci, environ 3000 cas ont été confirmés, soient 75% des enfants non encore vaccinés.

Et c’est, face à cette situation épidémiologique « alarmante » que « le Comité national de Gestion des Epidémies a décidé de répondre de façon réactive à cette situation en envisageant la vaccination d’  environ 1 200 000 enfants dont la tranche d’âge est comprise entre 6 à 59 mois dans 26 districts sanitaires de notre pays », a précisé Dr Ouédraogo.

En dehors de cette campagne,  sera mis à contribution la « stratégie avancée », à savoir que les agents de santé effectueront des déplacements avec le vaccin (RR lyophilisé injectable) pour vacciner les enfants résidant à plus de 5 km des formations sanitaires habituelles.

La rougeole, une maladie transmissible par voie aérienne

Pour une campagne de vaccination réussie, Dr Ouédraogo dit attendre une mobilisation totale des parents d’enfants afin de renforcer la prévention, « parce qu’un enfant vacciné est un enfant complément protégé contre cette maladie, a-t-il poursuivi. .

La rougeole est une maladie qui se transmet par voie aérienne ou par contact direct avec les sécrétions du malade. Elle se manifeste par des fièvres, suivie d’irruptions (boutons sur le corps) accompagnées de la conjonctivite. Et si rien n’est fait, le malade peut en mourir, confie le Directeur Ouédraogo.

Pour se prémunir contre cette maladie, il a invité les populations à se faire vacciner et se protéger contre la poussière à travers le port de cache-nez ou la mise du beurre de karité dans les narines.

Cette campagne réactive de vaccination contre la rougeole  coûtera la bagatelle  somme de 1 milliard de F CFA du budget de l’Etat avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers.

Bènonè Ib Der Bienvenue Médah

Laisser un commentaire