PARTAGER

Sous la révolution, le port du faso danfani fut imposé par décret aux fonctionnaires. Au cours des cérémonies officielles, il fallait s’habiller en faso danfani et le président Thomas Sankara y veillait. De l’imposition, ce pagne traditionnel est devenu un phénomène de mode de nos jours. Plus de détails dans ce dossier.

Brice Tientéga

Laisser un commentaire